Bruno Fernandes, le monsieur plus de Manchester United

Débarqué en janvier dernier en provenance du Sporting CP, Bruno Fernandes n'a pas tardé à devenir le véritable maître à jouer de Manchester United. Ce mardi, contre le PSG, il a porté le brassard et ouvert le score. Encore un match XXL du meneur de jeu portugais.

Bruno Fernandes célèbre son but contre le PSG
Bruno Fernandes célèbre son but contre le PSG ©Maxppp
La suite après cette publicité

Bruno Fernandes était arrivé en janvier dernier dans les rangs de Manchester United et il a soigné quasiment tous les maux des Red Devils. Alors à la peine en championnat, les Mancuniens ont réussi, à la faveur d'un restart exceptionnel, à finir sur le podium et donc se qualifier pour la Ligue des Champions. Et ils le doivent en grande partie à Bruno Fernandes.

Ce mardi soir, pour la reprise de la Ligue des Champions, l'ancien du Sporting CP était titulaire évidemment. Mais en plus de cela, il était le capitaine contre le Paris SG (victoire 2-1 de MU). À la 22e minute, il se présentait devant Keylor Navas pour transformer un penalty. Il le ratait, mais l'arbitre de la rencontre décidait de le faire retirer. Il ne fallait pas le dire deux fois et le Portugais, cette fois, transformait. Mais le fait qu'il soit toujours le tireur n'a pas surpris son entraîneur.

« Je ne suis pas surpris. Il a un gros caractère. Après avoir en avoir manqué un contre Newcaslte et celui-ci, j'étais sûr qu'il voudrait encore le tirer. Il n'y a pas de nervosité chez ce garçon », a expliqué Ole Gunnar Solskjaer devant les médias en conférence de presse d'après-match. Sorti en fin de match, il a réussi une grosse prestation.

« C'est un leader »

Deux passes clés, trois passes en profondeur réussies sur trois, 74% de passes réussies, Fernandes a reçu la note de 7 par la Rédaction FM. Voici ce que nous écrivions ce mardi soir : « un artiste. À l'aise balle au pied, il s'est tout de suite imposé comme le dépositaire du jeu en multipliant les touches de balle entre les lignes, et ce sur tout le front de l'attaque. Excellent dans le jeu court et bon dans le jeu long, le Portugais a régulé le jeu de son équipe. Le spécialiste des penaltys a encore sévi pour ouvrir le score après 2 tentatives, le premier ayant été arrêté par Navas. Aussi capable de frapper de loin (39e) et de bien tirer les coups de pied arrêtés, il a réalisé un match pleinement abouti malgré une baisse de forme en seconde période ».

Le technicien norvégien était absolument aux anges après le match : « je pense que c'est une personne fantastique. Un joueur vraiment bon aussi, d'ailleurs. C'est un gagnant. Il a un bon caractère. Il aide tout le monde autour de lui. Il veut le meilleur pour l'équipe. C'est un leader ». On en connaît un qui devrait avoir le sourire, demain, au réveil !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires