La prise de position forte de Clarence Seedorf contre le racisme dans le football européen

Clarence Seedorf alors entraineur du Cameroun lors de la Coupe d'Afrique des Nations 2019
Clarence Seedorf alors entraineur du Cameroun lors de la Coupe d'Afrique des Nations 2019 ©Maxppp

Lors d'une conférence, Clarence Seedorf s'est exprimé sur le sujet du racisme qui gangrène les stades en Italie notamment même si, selon lui, on devrait parler d'un racisme systémique. « Je ne pense pas que l'Italie soit un pays raciste, j'ai toujours pensé cela. Au bout de vingt ans, je crois que je connais un peu l'Italie. Il y a des gens racistes, oui, comme partout. Mais il ne s'agit pas des gens, des fois le système est plus raciste que les gens eux-mêmes » a tout d'abord confié l'ancienne légende des Oranje et de l'AC Milan.

La suite après cette publicité

En effet, Clarence Seedorf a raconté avoir été victime d'un racisme systémique, lorsqu'il cherchait un nouveau banc en Serie A, mais aussi dans les autres pays européens. « Il est difficile d'expliquer combien de managers, qui ont rejoint l'AC Milan après moi, ont finalement trouvé une autre équipe, y compris en Italie. Moi, je n'ai pas reçu d'offres, pas même une après vingt ans en Italie. C'est un peu étrange. Parfois, on me disait : «désolé nous ne voulions pas vous faire une offre qui pourrait vous offenser.» Alors, faites-moi une offre et je déciderai si je dois m'offenser ou pas ! Cela n'a aucun sens mais ça n'arrive pas qu'en Italie. C'est un problème européen » a-t-il laché avant de poursuivre laconiquement : « vous ne voyez pas beaucoup de managers noirs car il n'y a pas beaucoup d'opportunités. J'ai eu ma première chance sérieuse en Chine. » Ambiance.

Plus d'infos

Commentaires