Arsenal : Thierry Henry, Patrick Vieira et Dennis Bergkamp soutiennent le projet de rachat du patron de Spotify !

Intéressé par le rachat d'Arsenal, Daniel Ek, patron de Spotify, compte sur le soutien de trois glorieux anciens : Thierry Henry, Patrick Vieira et Dennis Bergkamp. De quoi ravir les supporters... et mettre une sacrée pression sur l'actuel état-major du club.

Thierry Henry, Patrick Vieira, Daniel Ek et Dennis Bergkamp
Thierry Henry, Patrick Vieira, Daniel Ek et Dennis Bergkamp ©Maxppp

Conséquence de l'échec de la Super League, les hommes forts des 12 membres fondateurs sont quelque peu secoués ces dernier jours. Les fans, notamment en Angleterre, ont très mal vécu cette initiative et ne se cachent pas pour le faire savoir. Les supporters d'Arsenal se sont notamment mobilisés ce week-end pour faire entendre leur voix aux patrons du club et réclamer leur tête.

La suite après cette publicité

Et c'est dans ce contexte que Daniel Ek, le patron de Spotify, plateforme de streaming en ligne, est sorti du bois. L'homme d'affaires suédois, dont la fortune est estimée à environ 5 milliard d'euros par Forbes, est fan des Gunners et s'est déclaré candidat à un possible rachat du club si les actionnaires majoritaires, les Kroenke, souhaitaient s'en séparer. De manière plutôt originale, via un tweet : «si KSE souhaite vendre Arsenal, je serais heureux de me lancer dans la course», a-t-il gazouillé.

Henry, Vieira et Bergkamp comme atouts de campagne

Mais les ambitions du Scandinave sont plus grandes. Le Telegraph assure en effet qu'il prépare une offre concrète de rachat à destination des Kroenke. Une proposition chiffrée dans les tuyaux dont le montant n'a pas encore filtré. On sait déjà en revanche qu'Ek est soutenu dans sa démarche par trois glorieux anciens, trois Invicibles, et non des moindres, à savoir Thierry Henry, Patrick Vieira et Dennis Bergkamp. Ces trois icônes du club londonien feraient automatiquement leur retour en cas de prise de pouvoir du boss de Spotify.

Une option qui ravit forcément les passionnés d'Arsenal et qui met la pression sur le clan Kroenke. La semaine passée, Josh Kroenke, fils de Stan, le grand patron, et dirigeant d'Arsenal, assurait ne pas vouloir céder le club. «Quand allons-nous vendre ? Je ne veux pas répondre à cette question car nous n'avons pas l'intention de vendre», expliquait-il lors d'une réunion avec des groupe de supporters. Cette position restera-t-elle aussi inflexible face aux envies de Daniel Ek qui, en enrôlant ces trois anciennes gloires, a gagné la bataille de l'opinion publique ? Réponse dans les prochains jours. Les répliques de la Super League n'ont en tout cas pas fini de secouer la planète football...

Plus d'infos

Commentaires