OGC Nice : Julien Fournier tacle sévèrement l'OM après les incidents

Presque un mois après les malheureux évènements de OGC Nice-OM, Julien Fournier est revenu sur le sujet dans une interview. Et le directeur du football de l'OGCN n'a pas gardé sa langue dans sa poche.

Julien Fournier en conférence de presse en juillet 2021
Julien Fournier en conférence de presse en juillet 2021 ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le 22 août dernier, la Ligue 1 a fait le tour du monde, mais pas pour de bonnes raisons. Alors que l'OGC Nice menait 1-0 contre l'Olympique de Marseille à l'Allianz Riviera, Dimitri Payet a reçu une bouteille d'eau de la part de fans niçois avant de la renvoyer dans le public. Derrière, des échauffourées ont eu lieu et le terrain a finalement été envahi, avant que l'OM ne décide de ne pas reprendre la partie. La Commission de Discipline de la LFP a elle pris des décisions pour sanctionner certains acteurs, avant de donner une nouvelle date (27 octobre) pour faire rejouer ce match.

Malheureusement, cette rencontre a fait grand bruit, et les réactions se sont enchaînées pendant plusieurs jours alors que les décisions de la Commission étaient toujours attendues. Et si plusieurs personnes sont déjà passées à autre chose, le sujet est encore évoqué. Dans un long entretien accordé à Nice-Matin, le directeur du football de l'OGC Nice Julien Fournier a en effet été questionné sur les incidents. Et forcément, le dirigeant niçois a tenu à défendre son club.

«Marseille s'est victimisé»

«Le problème de notre société et des médias, c'est la caricature. Ce match, c'est devenu les méchants supporters niçois qui ont envahi le terrain et qui ont frappé les gentils joueurs de l'OM. Ce n'est pas ma lecture des événements, ce qui n'enlève rien aux comportements inacceptables de ceux qui ont foutu le match en l'air», a d'abord lancé Julien Fournier au quotidien local avant d'aller bien plus loin.

«Cela m'embête qu'on revienne encore là-dessus. J'ai envie qu'on tourne la page. Marseille s'est victimisé, a attaqué, on a préféré ne pas parler. Ce qui m'importe, c'est le prochain match à rejouer contre l'OM. Il va falloir le regagner car on l'a déjà remporté une fois.» Des déclarations qui risquent de faire parler du côté de la Canebière.

Plus d'infos

Commentaires