RC Lens : Jonathan Clauss rêve d'équipe de France

Jonathan Clauss célèbre son coup franc avec Lens contre Lorient en Ligue 1
Jonathan Clauss célèbre son coup franc avec Lens contre Lorient en Ligue 1 ©Maxppp

Arrivé de l'Arminia Bielefeld en Allemagne à l'été 2020 pour un peu plus de 1 million d'euros, Jonathan Clauss fait le bonheur du Racing Club de Lens. Le piston droit a réalisé une première saison très impressionnante (3 buts et 6 passes décisives en 33 rencontres de Ligue 1) et poursuit sur sa lancée avec déjà trois offrandes en 5 rencontres de championnat, et un très joli but sur coup-franc contre Lorient. À 28 ans, il semble dans la meilleure forme de sa vie, lui qui a tout de même intégré le onze type de l'année de l'UNFP en mai dernier. Dans un entretien accordé à la ligue des football, il se prend même à rêver de l'équipe de France, surtout depuis qu'il voit les Bleus de Didier Deschamps évoluer avec une défense à 3, et que la concurrence n'est pas très fournie dans le couloir droit où personne ne parvient à s'imposer véritablement.

La suite après cette publicité

«Quand je regarde mes performances et que je vois que les Bleus jouent parfois à trois derrière, avec des pistons, je me dis que j’ai une chance d’y être. Je suis obligé de me dire ça, sinon, ça veut dire que je n’ai pas envie, que je ne me fixe pas d’objectifs. C’est un objectif vague mais un objectif, surtout si ça correspond au système dans lequel j’évolue actuellement. Maintenant, ce n’est pas moi qui fais les listes, ni les journalistes. Mais plus on m’en parle, plus je me dis: "Pourquoi pas!" Je ne joue pas pour être appelé en équipe de France, je pense à prendre du plaisir avant tout. Si un jour, je suis convoqué, ce sera la cerise sur la cerise sur le gâteau. Il y a quelques années, je ne m’imaginais pas dans un club comme Lens et en Ligue 1, alors… Je ne vais pas crier sur tous les toits: "Oh Didier, quand est-ce que tu m’appelles? C’est un scandale si je ne suis pas en équipe de France!" Je ne me permettrai jamais.» Le message est passé.

Plus d'infos

Commentaires