Ligue des Champions : l'aveu d'impuissance de Mönchengladbach

Défaits sur le score de deux buts à zéro par Manchester City, les Allemands du Borussia Mönchengladbach ont avoué leur impuissance après la rencontre. Mais ils y croient encore.

Matthias Ginter et Florian Neuhaus après le match contre City
Matthias Ginter et Florian Neuhaus après le match contre City ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce mercredi, le Borussia Mönchengladbach avait fort à faire en huitième de finale aller de Ligue des Champions. En effet, les Allemands, surprenants en poules, affrontaient Manchester City, un candidat à la victoire finale. Les Citizens ont fait le boulot et se sont imposés sur le score de deux buts à zéro. Au-delà d'avoir un pied et quatre orteils en quart de finale, ils ont surtout imposé leur style et fait souffrir Ramy Bensebaini et ses coéquipiers.

Les Allemands n'ont rien pu faire contre les joueurs de Guardiola. « Nous avons été trop passifs. Manchester a bien couvert le terrain, nous avions l'impression de ne jamais pouvoir récupérer le ballon. Même en supériorité numérique dans leur camp, nous étions incapables de nous mettre en évidence », a d'ailleurs expliqué dépité Christoph Kramer à l'issue de cette confrontation. Pour autant, son entraîneur, lui, n'avait rien à reprocher à ses ouailles.

Gladbach y croit quand même encore

« Nous n'avons pas su trouver la profondeur et c'était compliqué de se créer des occasions, mais sur le plan défensif, je n'ai rien à reprocher à mes joueurs », a asséné Marco Rose. Même s'ils n'ont pas pu montrer grand-chose, l'espoir semble pourtant encore là du côté des Allemands qui devront aller à l'Etihad Stadium pour tenter de renverser la vapeur. City a souvent montré, en C1, qu'elle était une formation capable de tout et même de perdre.

« Tout reste possible, ce huitième de finale reste ouvert et à Manchester, nous n'aurons absolument rien à perdre. Pourquoi ne pas réaliser le match parfait ? Pour y parvenir, il faudra montrer davantage de courage et de générosité dans nos efforts », a avancé le milieu défensif. Pour cela, c'est clair, il faudra faire beaucoup pour renverser la montagne. Mais en Europe, dans la plus belle des compétitions, on en a déjà vu d'autres...

Plus d'infos

Commentaires