Mourad Boudjellal dézingue le propriétaire de Toulon et se dirige vers Marseille

Mourad Boudjellal lors d'une conférence de presse à toulon
Mourad Boudjellal lors d'une conférence de presse à toulon ©Maxppp

Depuis quelques jours, le nom de Mourad Boudjellal est très présent dans le monde du football français, et tout laisse à croire qu'il y mettra très prochainement un pied. «Le Sporting Club de Toulon reste mon option numéro 1 car je suis attaché à ma ville, mais si ça ne se fait pas, j'ai d'autres options dans le foot, dont une très avancée», lâchait d'ailleurs le président du Rugby Club Toulonais récemment sur les ondes de RMC. Mais aujourd'hui, Mourad Boudjellal semble avoir définitivement renoncé à reprendre le club de football toulonnais. La faute à un différend avec Claude Joye, l'actuel propriétaire du SCT, qui ne compte pas complètement abandonner les rênes du club. «La base, c'est que je n'entendais travailler pour personne, et diriger le club. Il y a quelque chose qui nous sépare c'est le haut niveau quand même. Il n'a jamais connu», a lâché Boudjellal à France 3 Provence Alpes Côte d'Azur, avant de poursuivre, virulent. *

«J'ai face à moi un président de 4e division. Pour la gestion d'un club de sport de haut niveau il ne peut pas. Il n'est pas conscient qu'en terme de management pour moi, c'est le niveau zéro. La seule chose qui l'intéressait chez moi, c'est le relationnel ? Qu'il se débrouille tout seul. Ça ne m'intéresse pas». Si son arrivée à Toulon semble aujourd'hui impossible, l'homme de 59 ans pourrait bientôt débarquer dans l'organigramme de l'Athlético Marseille, selon les informations de La Provence, qui va donc dans le sens des propos de Mourad Boudjellal. Le quotidien régional affirme qu'il sera probablement le nouveau patron du club marseillais, qui a changé de président lors de sa dernière Assemblée générale. L'Athlético Marseille a terminé la saison 2019-2020 en tête de son groupe en National 3 et évoluera donc en National 2 l'année prochaine. Avec peut-être un nouvel homme fort dans ses rangs.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires