Vente OM : le clan Ajroudi donne des précisions sur l'offre faite à Frank McCourt

Quelques heures après avoir envoyé un nouveau communiqué aux médias, le juriste de Mohamed Ajroudi, Marc Deschenaux, a tenté d'en dire davantage sur la teneur de l'offre de rachat. Mais ça reste très flou.

Mohamed Ayachi Ajroudi tente de racheter l'OM
Mohamed Ayachi Ajroudi tente de racheter l'OM ©Maxppp

Après Mourad Boudjellal et Mohamed Ajroudi, Marc Deschenaux, le juriste de l’homme d’affaires franco-tunisien, est devenu le troisième larron du clan Ajroudi à reprendre le flambeau médiatique. Plus tôt dans la journée, celui qui nous avait expliqué son rôle auprès d’Ajroudi a publié un deuxième communiqué dans lequel il est stipulé que le racheteur potentiel de l’Olympique de Marseille avait soumis une offre et qu’il laissait dix jours ouvrables à Frank McCourt pour se décider.

La suite après cette publicité

Mais dans ce communiqué, aucun détail financier concernant la proposition financière du clan Ajroudi n’a été apportée. En ce début de soirée, Marc Deschenaux a été interrogé pour en savoir plus sur cette offre mystérieuse. L’occasion pour le juriste d’indiquer qu’il ne s’agissait pas forcément d’une offre ferme, même si son explication est très loin d’avoir dissipé les doutes sur le sérieux du projet de reprise.

Pas vraiment une offre, mais une formule

« Si le montant n’est pas dans le communiqué, c’est aussi parce que l’offre est une formule. Il y a des choses qui peuvent varier dans une entreprise. Il n’y a pas de chiffre précis, parce qu’on ne sait pas tous les détails de la dette. Vous pouvez dire à quelqu’un : « je vais payer deux fois le chiffre d’affaires de ta boîte mais je n'ai pas tout vu du bilan ». C’est une formule, ça ne vient pas avec un chiffre qui va faire frémir les foules », a-t-il déclaré durant l’émission L’Equipe du Soir, avant de poursuivre et d’envoyer une nouvelle pique à un Jacques-Henri Eyraud une nouvelle fois accusé de rétention d’informations pour sauver sa peau.

« Dans le cas qui nous intéresse, on voit qu’il y a des dettes, on dit qu'on est des gens professionnels dans notre domaine, on ne va pas balancer le chiffre, mais simplement donner une formule qui dit qu’on a répertorié X millions d’euros de dettes et on est prêts à vous offrir X fois le montant des dettes. Ce n’est pas qu’on veuille cacher le montant, c’est qu’on n’a pas d’informations complètes et transparentes du club. Certaines informations ne vous sont pas transmises, non pas parce que la personne n’est pas vendeuse, mais parce que des gens qui sont en conflit d’intérêt essaient de maintenir leur position ». La suite au prochain épisode.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires