Droits TV : Mediapro joue avec les nerfs de la LFP !

La Ligue négocie actuellement son divorce avec le groupe sino-espagnol, dans l'espoir de pouvoir négocier avec Canal+. Mais Mediapro n'est pas pressé...

Le président de Mediapro Jaume Roures lors d'une conférence de presse
Le président de Mediapro Jaume Roures lors d'une conférence de presse ©Maxppp

Pointé du doigt par la LFP depuis son refus d’honorer l’échéance de 172 M€ en octobre dernier, Mediapro est depuis engagé dans un conflit juridique avec la Ligue. Désireux d’obtenir une ristourne pour cette saison en raison de l’impact de la pandémie de coronavirus, le groupe sino-espagnol pourra-t-il rester encore le diffuseur principal de la Ligue 1 et de la Ligue 2 jusqu’en 2024 ?

La suite après cette publicité

A l’heure où le conciliateur choisi par la justice tente de trouver une solution d’ici le 4 décembre prochain, Canal+, diffuseur historique de notre championnat, a fait savoir qu’un plan de reprise était envisagé. Mieux, L’Equipe révélait il y a quelques jours que la chaîne cryptée serait disposée à prendre le relais de Mediapro en échange d’une somme comprise entre 700 M€ et 740 M€. Un scénario qui plaît forcément à la LFP.

La LFP pousse pour que Mediapro s'en aille

Dans son édition du jour, L’Equipe révèle, en effet, que la Ligue n’a absolument plus confiance en Mediapro. Elle souhaite désormais que le groupe règle les rencontres retransmises et non payées, soit environ 140 M€ et rende les clés. Le but étant clairement d’avoir rapidement les mains libres pour négocier avec Canal+. Or Mediapro ne l’entend pas de cette oreille.

Le quotidien sportif indique que le diffuseur actuel se dit prêt à poursuivre l’aventure si cette fameuse ristourne pour la saison en cours est validée, sans toucher aux conditions financières des trois années suivantes. Mediapro aurait toutefois envisagé deux autres scénarios : une prolongation jusqu’en 2026 et une cession des droits « en obtenant des garanties de ne pas être poursuivi par ses différents créanciers », écrit le journal. Deux hypothèses rejetées par la LFP.

Plus d'infos

Commentaires