Juventus : où en est Marley Aké ?

En janvier, son départ de l'OM pour la Juventus en a surpris plus d’un. Quasiment trois mois plus tard, où en est Marley Aké à la Juve ? Voici quelques réponses.

Marley Aké, sous les couleurs de la Juventus
Marley Aké, sous les couleurs de la Juventus ©Maxppp
La suite après cette publicité

Fin janvier et contre toute attente, Marley Aké quittait l’Olympique de Marseille pour rejoindre la Juventus Turin dans le cadre d’un échange avec l’espoir italien Franco Tongya. Un transfert inattendu et un vrai saut dans l’inconnu pour le minot qui totalisait tout de même plus de 25 matches professionnels avec le club phocéen depuis ses débuts en pro en septembre 2019 avec Marseille face à Rennes (1-1). Un peu moins de trois mois après avoir posé ses valises dans le Piémont, où en est le natif de Béziers ? Premiers éléments de réponse.

A 20 ans, l’international espoir U19 a débarqué à Turin fin janvier, non pas pour intégrer immédiatement le groupe pro, mais pour faire ses gammes avec l’équipe U23 qui évolue en Serie C. Une régression ? Pas forcément. Dès son arrivée, la Juventus a mis les petits plats dans les grands pour son nouveau joueur. Au sein du club turinois, il a été pris en charge par les membres du staff de la Juve. Que ce soit au niveau des installations (l’équipe U23 évolue dans l’ancien centre d’entraînement de la Juve), ou de l’aspect logistique (Aké a déjà trouvé un appartement et s’est vu attribué un professeur personnel pour apprendre l’italien), rien n’est laissé au hasard par l’emblématique club italien.

Un intime du joueur nous explique l’état d’esprit actuel du joueur en pleine phase d’adaptation à son nouvel environnement. « Pour l’instant depuis son arrivée, tout se passe conformément au projet initial mis en place entre Marley et le club. À savoir profiter de ces quelques mois pour s’adapter et prendre ses marques. Aujourd’hui, il apprend l’italien, assimile à chaque match des U23 de la Juve, les différents style de jeu du football italien, celui de la Juventus. Rien n’est laissé au hasard et il veut vraiment se donner toutes les chances de réussir. » Tout se passe bien donc pour l’ancien Marseillais, qui navigue entre le groupe pro et la réserve. Avec quinze apparitions en réserve en Serie C, trois buts et cinq passes décisives, le bilan est encourageant. Mieux, ses performances en U23 ont tapé dans l’œil d’Andrea Pirlo qui l’a incorporé à deux reprises sur un banc chez les pros. L’occasion pour lui de côtoyer la crème de la crème de la Juve, de Cristiano Ronaldo à Adrien Rabiot en passant par Paulo Dybala ou Gigi Buffon.

Marley Aké veut montrer qu'il peut faire partie de cette équipe de la Juve

Pas de quoi impressionner outre mesure Aké, qui veut montrer à qui de droit qu’il n’est pas là par hasard. « Quand tu es à l’entraînement et que tu côtoies des grands joueurs comme CR7 où d’autre, ça impressionne forcément au début. Mais Marley n’est pas là pour être un simple spectateur. Quand tu es avec ces joueurs-là et dans un tel club, tu dois être concentré et montrer aussi que tu n’es pas là par hasard et que tu veux t’imposer et que tu peux faire partie de cette équipe-là. Forcément après, il faut garder son sang-froid et garder de bonnes dispositions dès le début pour montrer que tu n’es pas là pour faire le nombre ou être juste content d’être là », nous explique-t-on au sein de son entourage.

Car si Marley Aké a déjà un pied au sein de la bande à Andrea Pirlo, le plus dur est à venir, à savoir intégrer sur le long terme le groupe pro et surtout jouer. Un sacré challenge pour un joueur qui piaffe d’impatience de briller au plus haut niveau sous les couleurs Bianconeri. « C’est un grand plaisir de se retrouver sur le banc et on se dit que le travail commence à payer. Ce n’est pas une fin en soi puisque l’important sera de jouer. Être sur le banc et côtoyer les pros c’est une première étape, l’important c’est d’intégrer le groupe pro en permanence, d’être appelé et de jouer tout simplement. » C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Plus d'infos

Commentaires