Liga : le Real Madrid conclut sa saison noire par une défaite face au Betis

En clôture d'une saison ratée, le Real Madrid s'est incliné sur sa pelouse face au Betis. Emmené par un Giovani Lo Celso étincelant, avec Loren et Jesé buteurs, le club sévillan s'est imposé 2-0 et termine l'exercice à la 10e place. Zinedine Zidane devrait avoir du travail cet été.

Le Betis de Lo Celso s'est imposé sur la pelouse du Real Madrid
Le Betis de Lo Celso s'est imposé sur la pelouse du Real Madrid ©Maxppp

Dernière journée d’une saison à oublier pour le Real Madrid (3e), qui recevait au Santiago Bernabeu, à l’heure du déjeuner dominical, un Betis (11e) tout aussi pressé de passer à autre chose. Avant les adieux probables de Bale, Navas au Real et très certainement Quique Setién, au Betis, les deux formations avaient la même ambition : terminer sur une bonne note. Pour cette dernière de la saison, Zidane faisait confiance à cinq des onze joueurs qui étaient tombés à Saint-Sébastien (3-1), face à la Real Sociedad, la semaine précédente. Karim Benzema, Brahim Diaz et Vinicius Junior occupaient le front de l'attaque. Gareth Bale restait lui sur le banc.

La suite après cette publicité

Au démarrage de la rencontre, on assistait à un long round d'observation. Un match de fin de saison en somme. Pas réveillé, Pau Lopez se faisait une petite frayeur face au pressing de Vinicius dans sa surface, mais s'en sortait finalement (4e). Brouillonne, la rencontre se débridait lorsque Loren s'en allait défier Keylor Navas, sur une ouverture lumineuse de Giovani Lo Celso. L'attaquant manquait sa pichenette devant le portier merengue et était soulagé de voir l'assistant lever son drapeau (24e). Dans la foulée, la réaction madrilène arrivait avec une frappe soudaine, dont il a le secret, de Marcelo. Mais celui qui manquera la prochaine édition de la Copa America, sur le sol brésilien, ratait le cadre d'un rien (26e).

Jesé se rappelle au bon souvenir du Real Madrid

Celui qu'on annonce partant, Keylor Navas, se montrait ensuite décisif à deux reprises. Claquant une frappe soudaine de Bartra, audacieux des 25 mètres, puis une inspiration géniale de Giovani Lo Celso, éblouissant au Santiago Bernabeu en ce début d'après-midi. Un enchaînement contrôle du genou et lob de 25 mètres qui aurait mérité un meilleur sort (35e). Entre-temps, Karim Benzema s'était procuré la plus chaude opportunité du Real Madrid, mais son tir croisé du pied droit heurtait le poteau (34e). Les deux formations regagnaient les vestiaires sur un score nul à la pause (0-0). Au retour, de la mi-temps, les mouvements de Vinicius ne suffisaient pas pour faire la différence et le Betis prenait les devants, à l'heure de jeu.

Un mouvement à trois, initié par Giovani Lo Celso, permettait à Andrés Guardado d'ajuster un centre devant le but que Loren mettait au fond en jaillissant dans le dos de Nacho au second poteau (0-1, 61e). Le Betis prenait confiance après cette ouverture du score et multipliait les offensives. Navas claquait une nouvelle fois devant Lo Celso (68e), qui répétait l'opération une minute plus tard mais voyait cette fois le cadre se dérober (69e). Quique Setién offrait 20 minutes de jeu à Jesé, qui ne tardait pas à se mettre en évidence face à ses anciens partenaires. Six minutes après son entrée en jeu, le joueur prêté par le PSG profitait d'un débordement suivi d'un centre de Junior Firpo pour conclure face au but (0-2, 75e). Un sourire illuminait le visage de l'Espagnol, qui inscrivait là son deuxième but de la saison et mettait à mal les espoirs de fin de saison heureuse du Real Madrid. Santiago Bernabeu sifflait ses joueurs et Keylor Navas saluait les quelques spectateurs restés dans l'enceinte madrilène après le coup de sifflet final.

Retrouvez le film de la rencontre sur notre live commenté.

Plus d'infos

Commentaires