L'AC Milan a-t-il les moyens de ses ambitions ?

Tout juste Champion d'Italie, l'AC Milan ne fera pas réellement de folie sur le mercato et ne pourra pas tenir la corde dans certains dossiers chauds du mercato.

Paolo Maldini le directeur technique de l'AC Milan
Paolo Maldini le directeur technique de l'AC Milan ©Maxppp
La suite après cette publicité

Au terme d'une année exceptionnelle, l'AC Milan a remporté le Championnat d'Italie au nez et à la barbe de son concurrent l'Inter cette année. Onze ans après leur dernier sacre, les Rossoneri sont donc de retour aux sommets en Italie et veulent maintenant jouer un grand rôle sur la scène européenne en réalisant de belles performances en Ligue des champions. Mais cela ne sera pas une mince affaire car il faudra se renforcer sur le marché des transferts. Et malgré l'arrivée du fonds d'investissement américain, l'AC Milan n'aura pas du tout les mêmes moyens que ses rivaux ou que d'autres clubs européens. Dans certains dossiers, cela se fait déjà ressentir.

Alors que l'Inter Milan, qui a donc perdu le Scudetto cette saison, va probablement recruter Romelu Lukaku, négocie actuellement avec Paulo Dybala, ou que la Juventus pourrait conclure rapidement le dossier Paul Pogba en plus de discuter avec Di Maria, l'AC Milan de son côté n'avance pas vraiment. Pourtant, au début de mercato, plusieurs profils avaient été ciblés comme les deux Lillois Sven Botman et Renato Sanches. Mais à en croire les informations de la Gazzetta Dello Sport, la direction milanaise se heurte à un soucis de taille. Le manque de puissance économique. Sur le dossier Botman par exemple, Newcastle qui avait pourtant un grand retard, semble être maintenant le favori pour recruter le défenseur central néerlandais. Même son de cloche du côté de Renato Sanches. Le PSG est arrivé dans les négociations et l'AC Milan ne peut pas se permettre de surenchérir au-dessus d'une offre du club parisien.

Seulement 50 millions pour cet été

Le journal au papier rose explique d'ailleurs que l'AC Milan n'a juste pas le choix. En effet, les dirigeants italiens ne disposent que d'une enveloppe de 50 millions pour le mercato d'été en plus des possibles ventes. Mais aucun joueur ne rapportera une somme considérable à Milan surtout que le club veut garder ses meilleurs éléments pour rester compétitif. Les Rossoneri vont donc devoir composer avec ce budget pour se renforcer et cela ne semble simple du tout. Paolo Maldini, directeur sportif, tente d'ailleurs de réaliser des prêts avec option d'achat pour différer les paiements mais la faible enveloppe mercato n'aide pas alors que les cibles de l'AC Milan (Botman, Lang, Sanches, De Ketelaere) sont évaluées à plus de 100 millions au total.

Mais si la presse italienne explique que du côté des Milanais la tendance est à l'optimisme puisque le club a déjà prouvé qu'il était capable d'acheter malin et à faible coût comme Giroud ou Maignan l'an dernier et que surtout en Italie personne ne dépense sur le marché ces dernières années (la Roma était la seule équipe à avoir dépensé pour plus de 50 millions l'été dernier, la Juventus aussi mais pour des options d'achat à activer), certains s'interrogent sur les futures ambitions des nouveaux fonds d'investissement RedBird et Gerry Cardinale. Alors l'AC Milan, champion d'Italie en titre, aura-t-il les moyens de ses ambitions ? On va vite le savoir.

Plus d'infos

Commentaires