L'avenir de Mario Balotelli se joue entre la Suisse et l'Espagne

Par Mathieu Rault
3 min.
L'avenir de Mario Balotelli se joue entre la Suisse et l'Espagne @Maxppp

À Adana Demirspor, où il lui reste deux ans de contrat, Mario Balotelli, 31 ans, pourrait quitter la Turquie de manière anticipée. L'Espagne et la Suisse sont les deux destinations qui s'offrent à lui.

La suite après cette publicité

Il y a quatre jours, Mario Balotelli a mis le feu à la toile en publiant un message énigmatique. L'attaquant international italien a sondé ses abonnés sur Instagram sur son possible avenir en Liga. Il a publié une story montrant un « drapeau espagnol + un ballon + Mario ? » avec la question « Te gustaría ? Si o No » (Cela te plairait ?) avec en sondage « Oui ou non ». Sous contrat à Adana Demirspor jusqu'en juin 2024, Super Mario s'imagine bien fouler un jour les pelouses espagnoles.

Dès cet été ? Dans son pays natal, la presse fait aujourd'hui écho d'un contact établi au cours des dernières heures entre le joueur de 31 ans et un certain Gennaro Gattuso, nouveau coach de Valence. Selon Sportitalia, le technicien italien de 44 ans souhaiterait rapatrier le buteur à Mestalla. Mais le média tempère immédiatement et ajoute que la future destination la plus probable de Mario Balotelli reste... le FC Sion, pensionnaire de Super League suisse.

À lire Gabriel Paulista réagit après son tacle assassin sur Vinícius Jr

Mario Balotelli vers la Suisse ?

Sion, où Gennaro Gattuso, ancien milieu de terrain de la Nazionale, a terminé sa carrière de joueur et où il a débuté celle d'entraîneur, en 2013. Hasard ? Le directeur de la rédaction de Sportialia, Michele Criscitiello, l'affirme : « Mario Balotelli est à un pas de Sion. » Il y a près d'un mois, alors que la presse espagnole faisait déjà le lien entre Valence et le joueur, une clause de 5 millions d'euros était évoquée. Le prix à payer pour arracher celui qui en une saison et 31 matchs disputés à Adana, a inscrit 18 buts et délivré 4 passes décisives.

La suite après cette publicité

En Suisse, le média Blick s'est entretenu avec le président du FC Sion, qui a confirmé la volonté du club d'enrôler Mario Balotelli. «C’est impossible pour moi aujourd’hui de donner un pronostic sur nos chances de réussites, tempère le président du FC Sion. Nous voulions rester discret mais l’info est visiblement sortie en Italie. C’est un signal que l’intérêt est mutuel,» a affirmé Christian Constantin, qui n'a d'yeux que pour l'Italien, et ce depuis longtemps. «Si on parle seulement du talent intrinsèque, Mario avait les moyens de remporter le Ballon d’Or».

Balotelli avait préféré Nice à Sion en 2016

«La première fois que nous avons discuté avec Mino de Mario, c’était en 2016, avant qu’il ne signe à Nice», affirme le président du club hélvète, qui a toujours entretenu des relations de confiance avec l'agence du regretté Mino Raiola.«Nous avons toujours été en contacts avec les agents de Mario Balotelli et nous entretenons des bonnes relations, ajoute Barthélémy Constantin, le directeur sportif du FC Sion, à Blick. Par le passé, nous avons déjà fait des affaires ensemble. Comme les venues de Wesley ou Pajtim Kasami par exemple.» La confiance est de mise dans le Valais.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité