Lille : Luis Campos raconte comment il a flairé l'excellent coup Burak Yilmaz

Arrivé dans le Nord de la France en 2020, le buteur turc a fait des merveilles avec les Dogues, avant de remporter le titre de champion de France. Et voici comment l'homme qui l'a fait venir en Hexagone s'y est pris.

Burak Yilmaz avec Lille
Burak Yilmaz avec Lille ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le 1er août 2020, quand le LOSC a officialisé l’arrivée de l’attaquant turc Burak Yilmaz, la France connaissait de nom ce buteur grâce à ses buts inscrits avec la sélection (29 en 67 capes) ou en coupe d’Europe. Mais personne ne s’était enflammé en voyant débarquer un joueur âgé de 35 ans. En clair, Lille semblait avoir simplement ajouté un peu d’expérience au sein d’une attaque très jeune. Au final, les Dogues ont réalisé un coup de maître.

Auteur de 11 buts entre septembre 2020 et janvier 2021, l’ancien joueur de Besiktas a ensuite disparu des écrans radars en raison d’une blessure. Revenu sur les terrains au mois de mars, Yilmaz a été l’homme qui a porté le LOSC vers le titre de champion de France. Ultra décisif en fin de saison (7 buts inscrits lors des 7 derniers matches), il a été le joueur-clé de certaines situations. On pense notamment à son coup franc face à l’OL au Groupama Stadium (alors que les Gones menaient 2-0) ou à son doublé inscrit lors du derby contre le RC Lens.

Et si les Lillois se frottent les mains d’avoir avec eux un tel attaquant, c’est grâce au travail de Luis Campos. D’ailleurs, l’agent du buteur, Hasan Torun, avait confié à RMC Sport en avril dernier que son protégé avait accepté le challenge lillois uniquement parce qu’il avait été séduit par le Portugais. « Luis Campos passe une dizaine de jours avec moi à Istanbul et réussit à convaincre le joueur. Je peux le dire aujourd’hui que Burak est venu à Lille pour Luis Campos et pour le projet et non pour l’argent. Il a un pouvoir de persuasion extraordinaire et a su trouver les mots justes à force de nombreuses discussions. »

Campos avait flashé sur Yilmaz dès 2013

Ce vendredi, alors que la Turquie ouvrira le bal de l’Euro 2020 avec l’Italie, L’Équipe a dressé un portait du Lillois dans lequel Luis Campos revient sur le coup de foudre qu’il a eu pour Yilmaz. « Au printemps 2013, le Real affronte Galatasaray en quarts de la Ligue des Champions, je suis en charge des rapports sur l’adversaire. Il a déjà une belle carrière, mais je le découvre. J’en parle à Mourinho, et depuis ce jour, je suis resté un amoureux. À Monaco, quand Falcao se blesse, on hésite entre Berbatov et lui, mais il a un salaire astronomique, c’est déjà une vedette. Il est arrivé bien trop tard dans un Championnat du top 5 européen ».

Amoureux du Turc, Campos a ensuite expliqué comment il n’a pas laissé passer l’occasion de le recruter lorsque le LOSC lui a donné le feu vert pour aller le chercher. « Je lui ai dit : “Cela fait longtemps que je t’aime, je ne comprends pas pourquoi tu n’es pas venu en Europe. Cette fois, je suis là pour te proposer un défi dans un club très ambitieux, Lille. Une belle ville, un bon coach, une équipe prometteuse, de belles installations… Il ne manque que toi, tu es la pièce manquante, avec ton caractère, ta personnalité extraordinaire pour un groupe jeune. Ça va le faire directement. Ses yeux ont brillé, j’ai senti l’alchimie. » Et Luis Campos ne s’est pas trompé.

Plus d'infos

Commentaires