Benfica : la révolution offensive à 100 M€ demandée par Jorge Jesus

Revenu aux affaires du côté de Benfica, Jorge Jesus veut renforcer l'attaque de son équipe. Et ses ambitions coûtent très cher.

Edinson Cavani sous le maillot du PSG
Edinson Cavani sous le maillot du PSG ©Maxppp

Battu avant-hier soir en finale de la Coupe du Portugal par le rival portista (1-2), Benfica boucle une saison 2019/2020 à oublier. Et pour redémarrer un cycle victorieux, les Aguias ont misé sur l’homme qui a remporté trois titres (2010, 2014, 2015) de champion : Jorge Jesus. Rentré à la maison après un brillant passage à Flamengo (vainqueur du championnat brésilien et de la Copa Libertadores en 2019), le technicien lusitanien n’a pas traîné pour mettre en place son plan d’action en vue de la prochaine saison.

La suite après cette publicité

Et pour Jesus, la priorité est de reconstituer une attaque de feu. De quoi donner quelques sueurs froides à son président Luis Filipe Vieira. Car le moins que l’on puisse dire, c’est que les exigences de son nouvel homme fort sont plus qu’élevées. Sur les réseaux sociaux, Edinson Cavani est chez lui, au calme, profitant des joies de la nature à Salto (Uruguay). Mais même à 33 ans, El Matador continue de faire parler de lui en Europe. Ces derniers temps, Cavani a énormément fait parler au Portugal à cause d’une rumeur l’envoyant à Benfica, obligeant même la formation lisboète à publier un communiqué pour calmer tout le monde. Cependant, le SLB avait démenti, non pas un éventuel intérêt, mais une signature imminente relayée par les médias locaux.

Cavani réclame une énorme prime à la signature

Car O Jogo l’assure, les Aguias sont bel et bien sur les traces de l’Uruguayen. Le quotidien lusitanien annonce en effet que Jorge Jesus a demandé son arrivée à ses dirigeants. Un dossier très compliqué car le journal qui indique que Cavani, en plus d’un salaire annuel de 12 M€, réclamerait 12 M€ en guise de prime à la signature ! Et ce n'est pas tout. En plus de Cavani, Jesus pousserait également pour les signatures de Bruno Henrique (29 ans Flamengo) et Éverton Soares dit Cebolinha (24 ans, Grêmio). Le premier cité est bien connu par le coach benfiquiste qui l’a eu sous ses ordres au Brésil (21 buts inscrits en 33 matches de championnat brésilien). Sauf que le quotidien explique qu’il faudrait débourser pas moins de 40 M€ pour le faire venir, avec , peut-être l’ancien Giallorosso Gerson (23 ans).

Quant à Cebolinha (11 buts inscrits en 30 matches), la pépite du Grêmio est suivie par une grande partie du gratin européen (Arsenal, Naples, Everton, Newcastle, Atlético, et a été proposé au PSG et au Real Madrid). Pour lui, Grêmio réclamerait 30 M€. Au total, ces trois cibles coûteraient près de 100 M€ (transfert et salaires). Un montant bien trop important pour une formation comme Benfica. Mais pour tenter de s’y retrouver, O Jogo précise que les Lisboètes sont prêts à mettre 10 joueurs en vente. Affaire à suivre.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires