AC Milan, Danemark : l'incroyable année 2021 de Simon Kjær

Passé à Lille entre 2013 et 2015, Simon Kjær avait brillé en Ligue 1 avant de continuer son tour d'Europe. Six ans plus tard, le défenseur central danois est dans la force de l'âge et au sommet de sa carrière. Leader de défense de l'AC Milan et du Danemark, il a livré une année 2021 de haute volée qui a été récompensée par une présence dans les trente nommés pour le Ballon d'Or. Une distinction dont la valeur reste à débattre certes mais qui vient mettre la lumière sur les moments intenses vécus par le natif d'Horsens au cours des derniers mois.

Simon Kjaer, capitaine du Danemark
Simon Kjaer, capitaine du Danemark ©Maxppp
La suite après cette publicité

Formé au FC Midtjylland, Simon Kjær est un nom connu en France depuis un bon moment. Passé par Palerme entre 2008 et 2010 puis à Wolfsbourg entre 2011 et 2013 (avec une pige à l'AS Roma entre temps), Simon Kjær a débarqué à Lille à l'été 2013. Sous les ordres de René Girard et aux côtés du Monténégrin Marko Baša, il va former une charnière de haut niveau (seulement 26 buts encaissés en Ligue 1) qui permettra d'ailleurs à leur portier Vincent Enyeama de tenir pendant 1062 minutes sans encaisser le moindre but. Le Nigérian avait échoué de peu à battre le record de Gaëtan Huard (1176 minutes). Formant une défense solide, rigoureuse, mais précieuse à la relance avec son compère de l'axe, Simon Kjær a brillé pendant deux ans avant de partir. Toujours aussi performant à Fenerbahçe et Séville, il sera prêté à l'Atalanta cependant en septembre 2019. Avec la Dea, il s'est retrouvé en situation d'échec avec seulement 6 matches disputés, mais alors que tout semblait mal se profiler, l'AC Milan est arrivé.

Il a remis l'AC Milan au sommet

Voulant apporter de l'expérience à une jeune équipe en perdition, le Diavolo a décidé de miser sur le Danois. L'AC Milan restait notamment sur un revers cinglant 5-0 contre l'Atalanta qui allait finalement permettre de mieux relancer l'équipe. «Il est clair qu'en janvier, après le fameux Atalanta-Milan, notre voyage a commencé avec l'arrivée d'Ibra, Kjaer et Saelemaekers. Mais ce n'est pas terminé, tout comme le parcours de Zlatan n'est pas terminé non plus» soulignait récemment Stefano Pioli en conférence de presse. Si la présence de Zlatan Ibrahimovic en attaque a fait un bien fou, compter sur un leader comme Simon Kjær derrière a permis de stabiliser certaines choses. Achevant alors la saison avec 12 victoires, 5 nuls et 2 défaites, l'AC Milan était sur un rythme fou et a reproduit cela la saison dernière. Avec plus de solidité derrière, c'était tout le dispositif offensif des Rossoneri qui a été relancé.

Des performances qui ont conduit l'AC Milan à le conserver à l'été 2020. S'engageant alors jusqu'en juin 2022, Simon Kjær confirmait de nouveau la saison suivante aux côtés d'Alessio Romagnoli et permettait à l'AC Milan de caracoler en tête de la 4e à la 21e journée. «Maldini et Massara m'ont amené à Milan pour avoir une voix dans les vestiaires et pour aider les jeunes joueurs. Je suis arrivé dans un moment compliqué, mais malgré les critiques qui ont été adressées aux joueurs, je savais qu'il y avait de la qualité ici. Maintenant, nous sommes l’opposé de ce que nous étions lorsque je suis arrivé: les résultats sont là et il y a de l’enthousiasme. Mais il faut se rappeler que rien n’est fait et qu’il en faut très peu pour retomber dans ses travers» expliquait-il en novembre 2020. Bénéficiant de l'apport de Fikayo Tomari à partir de janvier, Simon Kjær a maintenu son niveau de performance, mais l'AC Milan a plié au profit de l'Inter Milan. Terminant malgré tout deuxième de Serie A, l'AC Milan signait alors son retour dans la cour des grands.

Héroïque avec le Danemark

Apportant son expérience à un effectif très jeune l'an dernier (22,9 ans de moyenne), Simon Kjær s'est satisfait dans le rôle de taulier au point de l'endosser aussi avec la sélection du Danemark. Qualifié pour l'Euro 2020, soit son quatrième tournoi international après les Coupes du monde 2010 et 2018 ainsi que l'Euro 2012, Simon Kjær arrivait dans une équipe ambitieuse qui allait vivre un cauchemar. Le 12 juin dernier malgré une belle entame, le Danemark ne trouve pas la solution contre la Finlande. Quand soudain, Christian Eriksen s'écroule à la 44e minute et son regard est inquiétant. Sans hésiter, Simon Kjær a pris les choses en main en réalisant les premiers secours sur son ami en attendant l'apparition des soigneurs puis il a épaulé la compagne du milieu de l'Inter Milan pendant le drame. Finalement, Christian Eriksen s'en est bien sorti et l'attitude héroïque de Simon Kjær a été largement plébiscitée. Au point même qu'on demande sa promotion en tant que capitaine de l'AC Milan.

Perdant le match contre la Finlande 1-0 puis échouant contre la Belgique 2-1, le Danemark semblait se diriger vers une élimination précoce, mais Simon Kjær et sa bande se sont relevés de cette tristesse. Combattant pour Christian Eriksen, leur ami, les Danois ont réalisé un match totalement fou contre la Russie en faisant exploser la Sbornaya (4-1). Enchaînant par une large victoire contre le Pays de Galles en 1/8e de finale (4-0), le Danemark a encore une fois brillé en quart de finale contre la République Tchèque (2-1). Garant de l'arrière-garde, Simon Kjær s'est distingué comme l'un des meilleurs joueurs du tournoi et intégrant notre onze type de la compétition. Malheureusement la belle histoire s'est terminée contre l'Angleterre avec une défaite 2-1 après prolongations. Marquant quand même l'esprit de la planète football, les Danois ont écrit une très belle histoire où comment le cauchemar a failli devenir un rêve sublime. Retourné à l'AC Milan, Simon Kjær a repris son rôle de patron. Disputant seulement 5 matches sur 9 pour cause de blessure, l'ancien Lillois reste néanmoins indiscutable pour Stefano Pioli et la question de sa prolongation se pose alors que son contrat s'achève en juin 2022. En attendant, Simon Kjær savoure, comme quand il a appris qu'il était dans les 30 nommés du Ballon d'Or. «2021 a été une année footballistique fantastique. Je suis reconnaissant pour la nomination» a-t-il sobrement écrit sur son compte Instagram. Sa saison n'est peut-être pas la plus impressionnante parmi les 30 joueurs nommés, mais son année 2021 et peut-être la plus touchante.

Plus d'infos

Commentaires