L'OL peut dire merci à Memphis Depay

Alors que les Gones étaient archi dominés par le Stade Rennais, les Rhodaniens ont su ramener le point du nul de Bretagne (2-2), grâce à deux inspirations de leur capitaine.

Memphis Depay a encore marqué
Memphis Depay a encore marqué ©Maxppp
La suite après cette publicité

Longtemps, le Paris Saint-Germain a cru pouvoir coiffer l'Olympique Lyonnais au poteau pour le titre de champion d'automne. Menés deux buts à zéro par un Stade Rennais très inspiré, les hommes de Rudi Garcia ont été chahutés durant plus de 70 minutes. Malheureusement pour les Bretons, un homme a changé la donne alors que la victoire semblait acquise. C'est homme, c'est Memphis Depay.

Auteur d'un magnifique enchaînement contrôle poitrine-reprise de volée pour ramener les siens à un but de l'égalisation, le Batave a délivré dans la foulée une passe décisive pour Jason Denayer pour le but du 2-2. De quoi sans doute rappeler que si l'OL est clairement engagé dans la course au titre, il le doit en grande partie à son attaquant hollandais.

Depay enchaîne

En signant son 11e but (son 5e lors de ses 5 derniers matches) et sa 5e passe décisive en 19 matches de Ligue 1, Depay a démontré qu'il a su rester efficace malgré son vrai-faux départ l'été dernier et alors que sa situation est encore loin d'être réglée cet hiver. Double buteur cette semaine face à Lens (3-2), Depay est plus que jamais le capitaine sauveur d'un OL invincible depuis sa seule défaite de la saison contre Montpellier (le 15 septembre). De quoi ravir forcément Rudi Garcia.

«Memphis, notamment, a mis un but somptueux, un but dont seul lui est capable de mettre. Et puis il a fait une magnifique passe décisive pour Jason (Denayer). Il a très envie, c'est quelqu'un qui a la gagne en lui. Il joue son rôle de capitaine à merveille, ça, c'est sûr. On a besoin de leadership dans cette équipe». Reste que l'entraîneur de l'OL, même s'il ne se dit pas inquiet, aimerait que son protégé confirme une fois pour toutes qu'il sera bien Lyonnais jusqu'à la fin de la saison. Car les Gones auront besoin de lui s'ils veulent glaner un huitième titre de champion de France.

Plus d'infos

Commentaires