Ligue des Champions : le Bayern Munich fait le boulot à Moscou, l'Inter cale sur la pelouse du Shakhtar Donetsk

Le Bayern Munich s'est imposé 2-1 sur la pelouse du Lokomotiv Moscou dans ce match du groupe A, alors que dans la poule B, l'Inter a dû se contenter d'un nul 0-0 sur les terres du Shakhtar.

Les joueurs du Bayern Munich célèbrent un but
Les joueurs du Bayern Munich célèbrent un but ©Maxppp

Coup d'envoi de la deuxième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions avec deux belles affiches. Le Bayern, champion en titre et déjà impressionnant la semaine dernière avec sa victoire 4-0 contre l'Atlético, se déplaçait à Moscou pour affronter le Lokomotiv. Plusieurs Français démarraient la rencontre, à savoir Pavard, Lucas Hernandez, Coman et Tolisso. Face à eux, les champions d'Europe avaient une équipe moscovite dangereuse, puisqu'en forme en championnat et sortant d'un bon match face à Salzbourg (2-2). Mais, sans surprise, les Bavarois étaient bien trop forts. Fedor Smolov était pourtant proche de mettre les siens sur de bons rails au bout de quelques minutes seulement, mais sa tête sur ce centre de Miranchuk était plutôt ratée, alors qu'il était seul devant Neuer (2e). Les Allemands ne voulaient cependant pas laisser place au doute et après une belle action collective, Tolisso signait une belle transversale pour Pavard. En une touche de balle, il mettait le ballon dans la surface pour Goretzka qui plaçait une tête parfaite (0-1, 13e).

La suite après cette publicité

Derrière, Coman trouvait même le poteau sur une action similaire, avec Tolisso et Pavard à la construction (23e). L'équipe de Bundesliga était tranquille, globalement peu inquiétée par son rival du soir, et continuait de se procurer des occasions, à l'image de cette tentative de Pavard captée par Guilherme (40e). Supérieur et donnant l'impression ne de pas vouloir trop se fatiguer, le Bayern ne forçait pas pour faire le break, même si Kimmich était tout proche de doubler la mise (54e). Kingsley Coman était lui aussi à deux doigts de trouver la faille, mais son enroulé dans la surface passait juste au-dessus de la barre (69e). Le Français allait vite avoir des regrets, puisque sur l'action qui suivait, le Lokomotiv égalisait. Après un long rush de Zé Luis côté droit, Anton Miranchuk reprenait au premier poteau et battait Neuer (1-1, 70e). Et le Bayern frôlait la correctionnelle puisque Zé Luis filait vers les cages sur contre-attaque mais croisait trop sa frappe (77e). Comme Coman avant lui, le Cap-Verdien allait amèrement regretter ce loupé. Dans la foulée, Kimmich ne pardonnait pas avec cette demi-volée de l'extérieur de la surface, imparable (2-1, 79e) ! De quoi sceller la rencontre, malgré une frayeur sur cette frappe lointaine de Krychowiak dans le temps additionnel, et le Bayern s'offre un 2/2 en ce début de Ligue des Champions.

L'Inter a énormément vendangé

De son côté, le Shakhtar avait fait sensation la semaine dernière en s'imposant sur la pelouse du Real Madrid (3-2), et ce avec une équipe très remaniée. Toujours avec plusieurs absents comme Konoplyanka ou Junior Moraes, les Ukrainiens défiaient un autre gros poisson, l'Inter, qui avait dû se contenter d'un match nul face à Gladbach (2-2). Après des débuts de partie plutôt équilibrés, Barella signait la première occasion avec une volée qui s'écrasait sur la barre (17e). Les Milanais prenaient le contrôle de la rencontre et Romelu Lukaku (22e), puis Lautaro Martinez (23e), étaient proches de faire trembler les filets. Les joueurs offensifs lombards étaient cependant malheureux face au but en cette première période, puisque le buteur belge touchait à son tour la barre, sur cet enroulé touché par Trubin (42e). Dominateur, l'Inter faisait vivre une sale soirée à l'équipe de Donetsk, qui résistait tant bien que mal et qui pouvait s'estimer heureux de repartir aux vestiaires sur ce score de parité à la pause.

Au retour, Lautaro Martinez manquait une sacrée occasion, dévissant complètement pratiquement à bout portant (54e). Les assauts se multipliaient sur la surface ukrainienne, mais peu à peu, alors que le chrono défilait, le Shakhtar commençait à mieux neutraliser les offensives intéristes. Les locaux semblaient se contenter du nul et ne forçaient pas outre-mesure, se concentrant principalement sur leurs tâches défensives plutôt que de penser à aller inquiéter les troupes d'Antonio Conte. Il n'y a finalement pas eu de but dans cette rencontre, et l'Inter s'offre donc un nouveau résultat décevant, qui, s'il ne met pas encore en danger ses chances de qualifications, promet deux confrontations plus qu'intéressantes face au Real Madrid !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires