Euro 2020 : le Danemark s'en prend à l'UEFA

Après avoir vécu un samedi très difficile mentalement et émotionnellement suite au malaise cardiaque de Christian Eriksen, le Danemark commence à reprendre ses esprits. Le sélectionneur et les gloires locales ont cartonné le comportement de l'UEFA dans sa gestion de l'événement.

Le sélection du Danemark Kasper Hjulmand face à la Finlande
Le sélection du Danemark Kasper Hjulmand face à la Finlande ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ambitieuse pour l'Euro 2020, l'équipe du Danemark réalisait un gros début de match contre la Finlande pour son entrée en lice dans la compétition. Cependant, le football est vite devenu anecdotique. Quelques minutes avant la mi-temps, Christian Eriksen s'est écroulé victime d'un malaise cardiaque. Une grosse frayeur pour le joueur de l'Inter Milan qui a été pris en charge rapidement et évacué vers l'hôpital le plus proche. Dans un état stable, l'homme de 29 ans va mieux même s'il est toujours en observation. Le sélectionneur du Danemark Kasper Hjulmand est intervenu ce dimanche en conférence de presse.

La défaite 1-0 contre la Finlande n'a pas été le sujet du jour puisque les questions tournaient autour de l'état de Christian Eriksen et l'état d'esprit d'un groupe logiquement fragilisé par le choc vécu la veille. Ainsi, le technicien danois a pointé du doigt le fait d'avoir été obligé de soit continuer la rencontre soit la reprendre le lendemain. Le contexte n'était pas idéal selon lui : «les joueurs étaient en état de choc. Ils ne savaient pas s'ils avaient perdu ou non leur meilleur ami. On n'aurait pas dû jouer. Je pense que c'était une mauvaise décision.»

Les joueurs n'avaient pas le choix

Fortement touché émotionnellement comme ses joueurs, Kasper Hjulmand est aussi revenu sur les propos qu'a tenus Christian Eriksen à l'ensemble de l'équipe : «il nous a dit : "Comment ça va ? Je crois que ça va moins bien que moi. Je sens que je pourrais aller m'entraîner !"». Une réaction optimiste de la part de l'ancien joueur de l'Ajax et de Tottenham qui a demandé à ses coéquipiers de se battre pour lui : «il souhaite que nous continuions, donc c'est ce qu'on va faire. Nous voulons jouer pour Christian. Nous allons voir comment les joueurs se relèvent de cette épreuve. Pour certains, le match contre la Belgique jeudi tombera sans doute un peu tôt.»

Pressé par le rythme du tournoi, le Danemark a critiqué le manque de souplesse de l'UEFA face à un événement aussi grave qui aurait pu coûter la vie à un de ses joueurs. Une attitude vivement critiquée sur le plateau de TV3 par la légende locale Brian Laudrup : «les joueurs avaient un choix qui n'était pas un choix. Jouez ce soir ou demain à 12h, je pense, je suis désolé, que ce n'est pas un choix.» Également présent sur le plateau de télévision, Peter Schmeichel père de Kasper Schmeichel qui était titulaire lors de ce match a aussi pesté contre l'attitude de l'instance qui gère le football européen.

Il estime que l'UEFA a manqué de tact et d'humanité envers le joueurs danois : «c’est totalement ridicule que l’UEFA soit arrivée avec une telle solution. Quand quelque chose d’aussi terrible arrive et que l’UEFA donne aux joueurs l’option de reprendre le samedi soir ou le dimanche à midi, qu’est-ce que c’est que cette option ? Tu rentres à ton hôtel, tu n’arrives pas à dormir parce que tu as vu quelque chose de traumatisant. Et tu te lèves puis retournes sur le terrain pour jouer la fin du match. Ce n’est pas une option, c’est une décision ridicule de l’UEFA.» La position de l'UEFA passe très mal au Danemark.

Plus d'infos

Commentaires