José Mourinho refuse 100 millions d'euros du Guangzhou Evergrande !

Le célèbre technicien portugais qui était en négociations avancées avec le propriétaire du club chinois, a pris sa décision. Alors que le dossier semblait bien avancé, le Special One a finalement choisi de tirer un trait sur le contrat astronomique proposé par la formation chinoise.

José Mourinho ici au Parc des Princes avec Nicolas Sarkozy, a refusé un pont d'or du Guangzhou Evergrande
José Mourinho ici au Parc des Princes avec Nicolas Sarkozy, a refusé un pont d'or du Guangzhou Evergrande ©Maxppp

La nouvelle avait suscité une certaine effervescence dans le microcosme du football. Vendredi, le Telegraph révélait que José Mourinho avait entamé des discussions avec le propriétaire du Guangzhou Evergrande Hui Ka Yan. L'homme le plus riche de l'Empire du Milieu, avait déroulé le tapis rouge pour le Special One. Une entrevue entre les deux hommes avait même eu lieu lors du Nouvel an chinois. Au menu des discussions, le poste d'entraîneur du club chinois mais pas seulement.

La suite après cette publicité

En effet, Ka Yan voyait en Mourinho, l'homme idoine pour succéder à Marcelo Lippi à la tête de la sélection chinoise. Une double proposition qui ne pouvait laisser insensible l'ancien manager de Manchester United. Deux jours après ces révélations, Sky Sports nous apporte son lot d'informations. Et celles-ci valent le détour... Le célèbre média britannique, le coach lusitanien aurait refusé un véritable pont d'or de Hui Ka Yan ! Ainsi, l'entraîneur portugais disposait d'une offre de contrat estimée à 100 millions d'euros !

José Mourinho veut toujours entraîner en Europe

Guangzhou Evergrande avait donc proposé à Mourinho un salaire annuel de 31 millions d'euros, et ce sans les bonus ! Une proposition qui aurait fait du principal protagoniste, l'entraîneur le mieux payé du football mondial. Et pour achever de convaincre le natif de Setubal, le club chinois lui laissait la possibilité de choisir la durée du contrat. Avec de tels arguments, Guangzhou pensait bien pouvoir attirer José Mourinho dans ses filets.

Mais le Portugais, homme de convictions, ne transige jamais avec ses ambitions personnelles. « Mou » rêve de poursuivre sa carrière dans un grand club européen et remporter une troisième Ligue des champions et un neuvième titre de champion, et ce, dans un nouveau championnat si possible. Par ricochet, l'ancien technicien du Real Madrid a également refusé d'endosser le costume de sélectionneur chinois. On ne pourra pas reprocher à Hui Ka Yan de ne pas avoir tout tenté pour ramener en Chine l'un des entraîneurs les plus célèbres de la planète football...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires