OM : Alvaro Gonzalez est plus que jamais dans le doute

Déjà inquiet pour son avenir après l'arrêt de la Ligue 1, Alvaro Gonzalez est encore plus dans l'incertitude après le départ d'Andoni Zubizarreta et peut-être celui d'André Villas-Boas. L'Espagnol ne s'en est pas caché, lui qui a toujours clamé haut et fort son souhait de poursuivre l'aventure à l'Olympique de Marseille.

Alvaro Gonzalez et Valentin Rongier lors de la rencontre entre l'OM et Bordeaux
Alvaro Gonzalez et Valentin Rongier lors de la rencontre entre l'OM et Bordeaux ©Maxppp

L'été dernier, l'Olympique de Marseille a souhaité renforcer sa défense après les départs de Rolando, Aymen Abdennour puis Adil Rami. Et les pensionnaires de l'Orange Vélodrome ont décidé de miser sur Alvaro Gonzalez. Méconnu du grand public dans l'Hexagone, le défenseur central qui évoluait à Villarreal totalisait plus de 300 matches en Liga. Un élément qui devait donc apporter son expérience au sein de l'écurie marseillaise, dont il était la première recrue estivale en 2019. « Villarreal est tombé d'accord avec l'OM pour un prêt d'une saison d'Alvaro Gonzalez. Ce prêt est assorti d'une option d'achat », avait annonce l'OM le 19 juillet dernier. Un pari réussi dans l'ensemble puisque l'Espagnol a su se faire une place au sein de l'équipe chapeautée par André Villas-Boas (19 titularisations en 20 rencontres de Ligue 1). Le footballeur âgé de 30 ans a donc trouvé son bonheur dans la cité phocéenne.

La suite après cette publicité

Et c'est très logiquement qu'il a toujours clamé haut et fort son désir de continuer à porter les couleurs de l'Olympique de Marseille la saison prochaine. Un dossier qui était a priori en bonne voie. Bien qu'il soit arrivé sous la forme d'un prêt, une option d'achat avait été incluse. Celle-ci était même quasi-obligatoire. Oui, mais voilà un premier élément est venu perturber ce dossier. En effet, avec l'arrêt du championnat de France suite à l'épidémie de coronavirus, cela aurait crée une brèche juridiquement et les deux clubs doivent donc négocier à nouveau. Ce qui inquiétait le principal intéressé, le joueur, interrogé par le média ibérique Tiempo de Juego le 3 mai dernier. « Nous attendons des négociations avec Villarreal. Tout a été fait pour le faire, mais lorsque la saison n'est pas terminée, nous devons négocier avec eux. Je voudrais jouer la Ligue des champions avec l'Olympique de Marseille ».

Alvaro Gonzalez est encore plus dans l'incertitude

Devant faire preuve de patience, le joueur espagnol restait confiant, lui qui était régulièrement rassuré par son directeur sportif, Andoni Zubizarreta. Mais ces derniers jours, la donne a encore changé. En effet, jeudi dernier (le 14 mai), l'Olympique de Marseille a officialisé le départ de "Zubi". Une nouvelle qui n'a pas de quoi rassurer Alvaro Gonzalez, d'autant que Andoni Zubizarreta est l'homme qui l'a fait venir sur la Canebière. A cela, il faut ajouter que l'avenir d'André Villas-Boas à Marseille est loin d'être assuré. Une situation qui plonge encore plus le défenseur dans l'incertitude. C'est ce qu'il a confié à la Cadena SER. «Il y a une option d'achat obligatoire et les clauses ont été atteintes. Mais il y a un vide juridique car la Ligue 1 est finie alors que Villarreal doit encore terminer (la Liga). Je vais vivre un été plus long que prévu.»

Puis il a ajouté, dans des propos relayés par nos confrères du site Le Phocéen. «J'espère que ça va se régler mais il y a aussi la situation actuelle assez agitée. La personne qui m'a fait confiance est partie (Zubizarreta) et on va voir ce que décide le coach qui était aussi l'homme de confiance d'Andoni. J'attends de voir ce que décide le club. Pour le moment on ne sait rien. C'est assez étrange car on passe de la joie de pouvoir jouer la Ligue des Champions à voir des licenciements et du mouvement au club. On ne sait pas comment est la situation au club. Si les pièces importantes bougent au sein du club, imaginez ce que ça peut être pour nous qui sommes juste des pions, et on est 25. On est donc un peu en attente». Puis il a conclu : «Villas-Boas m'a beaucoup fait confiance et m'a appris et je le remercie. C'est un grand coach. Il est très exigeant mais très clair aussi. Il sait parler aux joueurs».

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires