Amical : les joueurs du Chili refusent d'affronter le Pérou et retournent dans leurs clubs !

En proie à une crise social, le Chili est le théâtre de rassemblements dans la capitale ces dernières heures. Plusieurs dizaines de milliers de manifestants sont regroupés sur la Plaza Italia, à Santiago du Chili, alors que des manifestations de masse se poursuivent, pour réclamer au gouvernement de profondes réformes sociales et exiger la démission du président Sebastian Piñera.

La suite après cette publicité

Alors que la sélection nationale du Chili doit disputer une rencontre amicale face au Pérou, mardi prochain, à Lima, après une réunion de l'équipe, tenue après l'entraînement de ce matin, les joueurs de la Roja ont décidé de ne pas se rendre à Lima en raison de la crise sociale et politique que traverse le pays. Hier, à son arrivée au Chili, le milieu de terrain du Bayer Leverkusen Charles Aránguiz avait déjà suggéré l'idée. Selon plusieurs médias chiliens, la Ligue de football professionnel du Chili (ANFP) était en pour-parlers avec les joueurs pour tenter de les faire revenir sur leur décision. Mais la Fédération chilienne de football vient de communiquer. Les joueurs sont libérés et retournent dans leurs clubs respectifs !

Le communiqué de la Fédération chilienne de football :

*«Les joueurs appelés en équipe nationale chilienne ont décidé de ne pas jouer le match amical international contre la sélection du Pérou, prévu pour mardi prochain, le 19 novembre, à Lima. La décision a été prise par l'équipe après une réunion qui s'est tenue ce matin au Complexe Juan Pinto Durán.

L'entraîneur national Reinaldo Rueda a immédiatement libéré tous les joueurs, qui sont maintenant à la disposition de leurs clubs respectifs. La Fédération chilienne de football a déjà informé ses homologues péruviens de la situation.»*

Plus d'infos

Commentaires