AC Milan, Real Madrid : le cas Brahim Diaz pose question

Barré par la concurrence au Real Madrid, Brahim Diaz a rejoint l'AC Milan l'été dernier. Et on peut dire que le bonheur est dans le prêt pour l'ancienne pépite de Manchester City, dont l'avenir se joue déjà.

Brahim Díaz à Milan
Brahim Díaz à Milan ©Maxppp
La suite après cette publicité

Takefusa Kubo, Reinier, Borja Mayoral, Achraf Hakimi ou encore Brahim Diaz. L'été dernier, le Real Madrid s'est séparé de plusieurs jeunes talents, que ce soit sous la forme d'un transfert définitif avec une option de rachat prioritaire ou d'un prêt. C'est cette dernière option qui a été privilégiée par les pensionnaires du stade Santiago Bernabéu concernant Brahim Diaz. Pourtant, en janvier 2019, les Merengues n'hésitaient pas à le déloger de Manchester City pour un montant d'environ 15 millions d'euros hors bonus. Apparu à onze reprises durant sa première saison (1 but, 1 assist), il comptait lancer son aventure madrilène l'année suivante.

Même si le club de la capitale espagnole a souhaité le prêter à l'été comme à l'hiver lors de la saison 2019-20, le natif de Malaga et ses proches ont balayé tout départ d'un revers de la main. Un choix qui n'a pas été payant puisque Zinedine Zidane ne l'a utilisé qu'à dix reprises (1 but, 1 assist). Après un an et demi passé la plupart du temps sur le banc, l'ancienne pépite des Citizens a finalement accepté de plier bagages. Direction l'AC Milan donc sous la forme d'un prêt jusqu'au 30 juin 2021. L'occasion pour lui de retrouver du temps de jeu régulièrement. Ce qu'il a en Lombardie.

Brahim a pu avoir du temps de jeu

En effet, depuis le début de la saison 2020-21, Brahim Diaz a été à 31 reprises toutes compétitions confondues par Stefano Pioli. Il alterne entre titularisations et entrées en jeu, même si sur ces dernières rencontres on l'a souvent vu débuter dans le onze de départ. Avec 5 buts et 2 assists, le joueur de 21 ans, qui doit encore progresser, continue d'apprendre. En tout cas, il semble ravi de son choix comme il l'a confié à Radio Marca. «J'aime la pression et nous connaissons déjà le club qu'est Milan. Je suis très heureux de porter leur maillot et je ferai de mon mieux».

Il poursuit : «nous avons formé une équipe qui allie jeunesse et expérience. Continuons ainsi pour atteindre les objectifs et lutter pour le titre en Serie A (...) Tout se passe plutôt bien à San Siro. La connexion avec Zlatan Ibrahimovic est phénoménale, il vous demande le maximum et fait ressortir le meilleur de vous-même. L'avoir dans le vestiaire est un honneur». Brahim apprend des anciens tout en se rapprochant des plus jeunes, à l'image de Samu Castillejo et Theo Hernandez. Ce dernier a d'ailleurs confié : «on se comprend bien sur le terrain, et nous sommes tous les trois très farceurs, nous faisons rire tout le monde. Brahim et Samu sont de Malaga, les habitants de Malaga sont comme ça. Je les rejoins parce que je suis le même».

Un avenir à régler

Hernandez espère donc continuer avec Brahim Diaz, dont le prêt se termine en juin prochain. «Je serais ravi. C'est un footballeur et un coéquipier exceptionnel. Ce serait incroyable s'il restait au moins un an de plus». Ce qui ne serait pas pour déplaire à l'international espagnol U21 sélectionné pour les phases de poules de l'Euro 2021. « Mon avenir ? Je suis très content ici, je me sens très bien avec le groupe et avec les fans. On verra bien… » a-t-il avoué récemment au micro de Sky Italia. Son discours a été légèrement différent lors de son entretien à Marca.

«Se concentrer sur Haaland ou Mbappé? Ils en profiteraient sûrement tous les deux de manière incroyable, mais à Madrid il y a aussi des joueurs comme Benzema... En tout cas, je suis concentré sur Milan et l'équipe nationale et ce que je veux c'est donner mon meilleur ». Déjà barré par la concurrence lors de son premier passage au Real Madrid, Brahim Diaz ne veut pas reproduire les mêmes erreurs et sera vigilant au moment de trancher au sujet de son avenir l'été prochain. Il devra trancher entre le fait de rester à Milan, qui serait plutôt pour alors que La Gazzetta dello Sport assure que le joueur veut rentrer à Madrid, où on le garde à l'oeil. Enfin, repartir à nouveau ailleurs est aussi une possibilité. Sous contrat jusqu'en 2025, Brahim Diaz va arriver à un tournant capital.

Plus d'infos

Commentaires