OM : le coup de pression de Jorge Sampaoli à ses joueurs

Après la défaite de l'OM 1-0 à Saint-Etienne, Jorge Sampaoli a profité de la conférence de presse pour dire ce qu'il avait pensé de la prestation de ses joueurs.

Jorge Sampaoli lors de Nice-OM
Jorge Sampaoli lors de Nice-OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'OM s'est compliqué la tâche tout seul. Cette 36e journée avait pourtant bien débuté pour le club phocéen. Sans jouer, il récupérait la 5e place après la défaite de Lens sur Lille 3-0 à la faveur d'un goal-average supérieur (+6 contre +4 aux Sang-et-Or). L'occasion était belle lors de ce déplacement à Saint-Etienne ce dimanche de prendre le large pour ne plus jamais lâcher cette 5e place qualificative à la Conference League la saison prochaine, l'objectif désigné de cette fin de championnat. Mais ça ne s'est pas passé comme prévu. Marseille a perdu 1-0 après une première période indigente. Une prestation que n'a pas du tout appréciée Jorge Sampaoli.

«La première mi-temps a été pauvre, on a surtout perdu sur cette première période. On a plus retrouvé l’équipe lors de la deuxième période, on a réussi à s’approcher de leur but. On n’avait pas imaginé que le match se déroulerait de cette manière. Quelles que soient les circonstances de chacun, l’équipe doit avoir conscience du fait qu’on arrive à la fin de la saison et, quelles que soient les circonstances individuelles, on doit jouer le futur du club. On n’est pas dans l’intérêt personnel, mais dans l’intérêt de l’équipe. Si on veut jouer l’Europe, c’est de la responsabilité de chacun», lâche l'Argentin, comme un tacle glissé à certains...

Sampaoli n'a pas aimé la première période

On peut notamment penser à Thauvin, dont le contrat s'achève dans quelques semaines et qui s'en ira pour les Tigres de Monterrey. Le champion du monde n'a pas été bon à Geoffroy Guichard. D'ailleurs, il n'a pas terminé le match, remplacé dans les dix dernières minutes par Benedetto. «Le football vous offre toujours trois possibilités : on peut jouer bien, on peut jouer mal ou on peut jouer moyennement. Je trouve que la première mi-temps de mon équipe n’a pas été à la hauteur. » Grâce à Mandanda, l'OM restera pourtant en vie dans cette rencontre sans parvenir à égaliser et à ramener ce précieux point qui aurait pu lui offrir un avantage décisif dans la course à l'Europe.

«Si je pense les joueurs concernés par cet objectif ? Oui, j'en suis convaincu. On est toujours en lien quotidien avec ce rêve et cette possibilité de jouer l’Europe la saison prochaine. Il peut y avoir des sensations différentes, des perspectives différentes selon les joueurs. Mon obligation en tant que coach est de réunir tout le monde vers un même objectif. Tout cela définit l’avenir du club. On doit penser au club et rester compétitifs, ne pas offrir 45 minutes à l’adversaire en raison de notre passivité. » Cette défaite pourrait avoir des conséquences assez lourdes. Deux points derrière, le Stade Rennais est aux aguets et espère bien chiper cette fameuse 5e place.

Plus d'infos

Commentaires