OL : l'annonce forte de Peter Bosz sur son avenir

Habitué à botter en touche au sujet de son avenir, Peter Bosz a joué le jeu ce jeudi en conférence de presse. Morceaux choisis.

Peter Bosz avec Philippe Clément au second plan
Peter Bosz avec Philippe Clément au second plan ©Maxppp
La suite après cette publicité

Lyon prépare déjà l'avenir. Présent en conférence de presse hier, Jean-Michel Aulas a dessiné les contours de l'OL version 2022-23. L'idée est de revenir aux fondamentaux en misant beaucoup plus sur les jeunes issus de l'académie. Le tout avec Peter Bosz aux commandes. C'est en tout cas ce que désire le président rhodanien, qui a malgré tout précisé que le sort du technicien néerlandais dépendrait aussi de la volonté des futurs actionnaires.

«Aujourd'hui, sur ces critères, que ce soit la relation avec l'académie, le choix de jeu très offensif, la qualité du jeu, je pense que ce serait une erreur de changer», a lâché un JMA un peu plus prudent qu'à l'accoutumée. Un message qu'a très bien entendu Peter Bosz. Présent en conférence de presse ce jeudi, le Hollandais, qui n'a pas réussi à qualifier les Gones en Coupe d'Europe, a évoqué son avenir. Ce qu'il ne fait pas forcément habituellement.

Peter Bosz veut rester

«Vous avez demandé hier au président (s'il restait) et il a dit quoi ? C'est plus important que mon avis. C'est la réponse que je peux faire. En plus, je ne peux pas dire qu'il n'a pas raison. Non, pas du tout. Je n’ai pas du tout l’impression d’être moins soutenu. Il n'y a aucun problème là-dessus». Malgré une saison désastreuse, Bosz conserve la confiance de son club, avec lequel il veut avancer main dans la main l'année prochaine.

«Bien sûr j’ai envie de prouver que je peux faire gagner l’OL. On n'a pas fait la saison qu’on souhaitait. Personne, ni moi, ni le club, ni les joueurs, ni les supporters. Donc oui, j'ai envie. Là, on parle déjà de l'an prochain. Mais bien sûr que j'ai envie de prouver autre chose». Pour cela, il veut avoir plus de temps pour montrer ce dont il est capable et transmettre sa philosophie de jeu.

Il planche déjà sur le mercato et la saison prochaine

«Les entraîneurs ont besoin de temps. Klopp n'a rien gagné à Liverpool la première année, mais il a mis en place une organisation, un effectif, qui, finalement, ne sont pas mal. Ca demande du temps pour mettre en place une équipe avec des principes de jeu et gagner des titres. Quand on regarde les grands clubs, comme le Real Madrid, les joueurs sont là-bas depuis longtemps. Zidane est resté longtemps, Klopp à Liverpool aussi...» Et à l'écouter, Peter Bosz aura les armes nécessaires pour faire bien mieux lors du prochain exercice.

«Je ne connaissais pas le championnat ni les joueurs. Donc c'était difficile. Maintenant, je connais tous mes joueurs et tous les clubs en Ligue 1, c'est peut-être la plus grande différence. On va prendre des mesures la saison prochaine pour être plus compétitifs, car il le faut. J'ai appris, j'ai fait des erreurs. Le plus important c'est d'apprendre des erreurs. J'ai déjà préparé pas mal de choses pour aider les joueurs et mettre en place une autre culture pour avoir du succès». Pour cela, il compte sur le mercato sur lequel il planche déjà : «bien sûr, on en parle plusieurs fois par semaine toutes les semaines», a avoué un Bosz prêt à rendre une meilleure copie l'année prochaine après une première saison brouillon.

Plus d'infos

Commentaires