Tout le monde veut déjà la mort de la Super League !

Paris et Munich qui résistent encore et toujours à l'envahisseur, la presse européenne qui fait front commun contre la Super League et l'Espagne trahie par Florentino Pérez, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.

La revue de presse du 20 avril 2021
La revue de presse du 20 avril 2021 ©Maxppp
La suite après cette publicité

Paris et Munich, les deux derniers bastions de la résistance

C'est le grand sujet du jour qui fait le tour de la presse européenne : la Super League ! Officialisé dans la nuit de dimanche à lundi, le projet a créé un véritable séisme dans le monde du football. Une ligue fermée, lancée par douze mastodontes du football européen. Mais comme le rappelle L'Équipe ce mardi, les deux derniers finalistes de la Ligue des Champions, n'y figurent pas. « Nous sommes les champions », affirme le journal qui en profite pour prendre position en s'opposant aussi à cette Super League. De son côté, Le Parisien nous explique, lui : « Pourquoi le PSG n'y va pas ». Une histoire qui n'a pas fini de faire couler de l'encre puisque le journal local nous livre également une interview d'Anas Laghari, le secrétaire général du projet, selon lequel, la compétition serait prête à démarrer dans cinq mois !

La presse européenne fait front commun

Une chose est sûre, il faudra plus que les explications déjà fournies par les porteurs du projet pour convaincre l'Europe du football. À commencer par la presse européenne qui, pour la deuxième journée consécutive, fustige le projet. En Italie, La Gazzetta dello Sport ne s'en cache pas. « Arrêtez-les ! » peut-on lire en Une du journal au papier rose. Même son de cloche pour Tuttosport, malgré son attachement pour la Vieille Dame, qui titre : « Non ! ». Du côté du Portugal, A Bola titre : « Wanted : les 12 salopards », en hommage au film américain du même nom. Plus au nord, en Belgique, La Dernière Heure prend position, en titrant : « Les douze traîtres », en ajoutant que « la Super League n'a qu'un seul objectif : faire du fric ». Un ton repris en Angleterre, notamment par le Daily Express qui titre : « Vous nous avez craché au visage : nous allons frapper fort en retour ». Des mots proches de ceux qui ont été employés par Aleksander Čeferin, qui a d'ailleurs précisé que « les joueurs qui participent à cette ligue fermée ne pourront pas jouer avec leur sélection». « Allez voir ailleurs », s'emporte également le Daily Star. Enfin, The Sun demande aux principaux concernés d'« arrêter le complot », en mettant en avant la réaction de Jürgen Klopp après le match nul de Liverpool contre Leeds United (1-1). « Je n’ai pas changé d’avis. Mon opinion n’a pas changé », a affirmé le coach des Reds qui avait déjà critiqué ce projet. Avant d'ajouter : « Je n'ai aucun problème avec la Ligue des Champions. J'aime l'aspect compétitif du football. J'aime que West Ham puisse jouer en Ligue des Champions. Je ne le veux pas parce que nous voulons nous qualifier mais j'aime qu'ils aient une chance ».

L'Espagne trahie par Florentino Pérez

« Le football se brise », résume As en Une, ce mardi. Le quotidien ibérique fait le choix, ce matin d'opposer cette future ligue fermée à l'UEFA, puisqu'une véritable bataille a été déclenchée suite à cette annonce. De son côté, Marca souligne une « clameur contre la Super League », alors que Sport parle, lui, d'une « guerre totale ». Même son de cloche en Une de Super Deporte, pour qui évoque une : « grande trahison ». Une trahison symbolisée par Florentino Pérez, le président du Real Madrid, à la tête de ce nouveau projet. Et même si le boss de la Casa Blanca se défend en justifiant ce choix pour le bien du football, Mundo Deportivo n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat en évoquant les 350 M€ que pourraient toucher les clubs inscrits dans cette Super League. Enfin, le mot de la fin sera pour Estadio Deportivo, selon qui : « les riches piquent la balle ».

Plus d'infos

Commentaires