Liga : le Barça débute par un nul décevant face au Rayo Vallecano

Pour son premier match officiel de la saison, le FC Barcelone a été tenu en échec par le Rayo Vallecano (0-0). Chaque équipe s'est vue refuser un but sur hors-jeu.

Robert Lewandowski pugna por el cuero con Stole Dimitrievski
Robert Lewandowski pugna por el cuero con Stole Dimitrievski ©Maxppp

Dans un Camp Nou comble pour l'occasion, le FC Barcelone, dauphin du Real Madrid la saison dernière, recevait le Rayo Vallecano, dans le cadre de la première journée du championnat d'Espagne. Pour l'occasion, Xavi décidait d'aligner son équipe en 4-3-3, offrant notamment leur première titularisation en match officiel à Andreas Christensen, Robert Lewandowski et Raphinha, trois de ses recrues estivales récemment enregistrées auprès de la Liga. Au milieu, Sergio Busquets suppléait Gavi et Pedri, tandis que Ronald Araujo était pour sa part placé sur le côté droit de la défense catalane.

La suite après cette publicité

Pour sa part, le Rayo Vallecano d'Andoni Iraola Sagarna se présentait sur la pelouse barcelonaise dans une formation organisée en 4-2-3-1, comptant notamment dans ses rangs le défenseur français Florian Lejeune, prêté par Alaves pour cette saison 2022/23. Au milieu, l'ancien Toulousain et capitaine, Óscar Trejo était positionné en tant que meneur de jeu, derrière Sergio Camello, son attaquant. Radamel Falcao démarrait, lui, la rencontre sur le banc des remplaçants.

Le Barça a eu chaud

Alors que les attentes autour du club étaient - légitimement - élevées, le FC Barcelone a, très tôt, montré sa volonté de jouer vers l'avant. Raphinha le premier, auteur d'un bon débordement dans la surface du Rayo (9e). Trois minutes plus tard, Robert Lewandowski se voyait refuser un but pour une position de hors-jeu, après avoir battu Dimitrievski d'un sublime ballon piqué (12e). Ousmane Dembélé a, lui, été le premier joueur averti de la rencontre, sanctionné pour sa deuxième faute dès le quart de jeu (14e). Chargés d'animer les ailes, le Français a, comme durant la pré-saison, tenté de combiner avec son pendant brésilien, donnant lieu à plusieurs tentatives (20e, 22e). Le Rayo sortait quelque peu de sa moitié de terrain dès la demi-heure de jeu, se procurant même la meilleure occasion de la première période, Alvaro venant buter sur Marc-André ter Stegen (45e+1).

Entamant le second acte comme il avait fini le premier, le Rayo se procurait une très belle occasion, par l'intermédiaire de son attaquant (52e). Voyant son équipe manquer de créativité, Xavi, à l'heure de jeu, décidait de procéder à 3 changements. Ainsi, Christensen, Gavi et Raphinha cédaient leur place à Sergi Roberto, Frenkie de Jong et Ansu Fati (61e). À 20 minutes du terme de la rencontre, c'était désormais au tour de Pedri de céder sa place, à une autre recrue, Franck Kessié (70e). L'Ivoirien se démarquait immédiatement, sur un bon centre en retrait de Dembélé, finalement catapulté au-dessus des cages adverses (74e). Entré à dix minutes du terme, Pierre-Emerick Aubameyang aurait pu se muer en buteur, mais voyait son tir sauvé sur la ligne de but (85e). A contrario, c'est le Rayo qui aurait pu s'offrir une victoire à l'arrachée, si Falcao ne s'était pas vu annuler un but pour un retour de hors-jeu (90e+4). À noter le carton rouge, pour cumul de jaunes, de Sergio Busquets. Le Barça a rendez-vous sur la pelouse de la Real Sociedad, alors que Vallecano restera à Barcelone pour affronter l'Espanyol.

Plus d'infos

Commentaires