Nice : Amine Gouiri, l'envol réussi de l'Aiglon

Couvé à l'OL durant plusieurs années, Amine Gouiri a pris son envol cet été. Avec les Aiglons, l'attaquant français est en train de déployer ses ailes et voler vers le succès.

Amine Gouiri ici en amical face aux Glasgow Rangers
Amine Gouiri ici en amical face aux Glasgow Rangers ©Maxppp
La suite après cette publicité

Amine Gouiri a quitté le nid. Passé par le FC Isle d'Abeau (entre 2007 et 2011) puis par le FC Bourgoin-Jallieu (entre 2011 et 2013), l'attaquant a vécu un rêve en rejoignant l'Olympique Lyonnais à ses 13 ans. Là-bas, le footballeur de la génération 2000, celle notamment de Maxence Caqueret, a rapidement mis tout le monde d'accord. Et c'est ainsi qu'il a franchi toutes les étapes les unes après les autres avec les Gones, mais aussi en sélection française. Un avenir doré lui était même promis alors que Bruno Genesio, en poste à l'époque, comptait lui offrir plus de temps de jeu lors de l'exercice 2018-19. Une saison où Gouiri a passé son temps à se retaper physiquement après sa rupture isolée du ligament croisé antéro-interne du genou gauche survenue en août 2018.

Prêt à en découdre, le natif de Bourgoin-Jallieu n'a pas vraiment eu sa chance l'année suivante avec Sylvinho puis Rudi Garcia. Un entraîneur qui ne comptait pas sur lui cette saison 2020-21. Gouiri a donc quitté l'OL le 1er juillet contre un chèque de 7 M€ auxquels pourra s’ajouter un intéressement de 15% sur la plus-value d'un éventuel futur transfert. Un choix logique pour lui : «Lyon avait une belle équipe avec beaucoup de titulaires. C’est aussi pour ça que j’ai choisi Nice. Ça joue au ballon, ça ressort de derrière, c’est jeune. (…) Ce sont ses choix (à Rudi Garcia, ndlr). Il y avait pourtant un bon feeling. Si Lyon ne joue pas de Coupe d’Europe, il n’y aura pas beaucoup de rotation en attaque. J’ai parlé avec Juninho. Il a compris mon choix de rejoindre Nice». Prêt à prendre son envol, le footballeur âgé de 21 ans réalise une saison plutôt intéressante sur la Côte d'Azur.

15 buts toutes compétitions confondues cette saison

Tout avait d'ailleurs très bien débuté avec un doublé face à Lens lors de la 1ère journée (victoire 2-1). Souvent dans les bons coups, il a dû patienter jusqu'à la 7ème journée pour retrouver le chemin des filets. Ce jour-là, le 18 octobre, l'ancien de l'OL a inscrit un but face à l'ASSE avant d'en mettre quatre lors des quatre premières journées de Ligue Europa. Ensuite, Gouiri a continué à s'illustrer régulièrement. Et ces dernières semaines, il enchaîne les buts. Il reste sur une série de 4 buts lors des 4 dernières journées de L1 (un but à chaque match). C'était le cas hier face à Nîmes (victoire 2-1). Sur l'année civile 2021, il en est à 6 buts en 13 apparitions toutes compétitions confondues. Et si on regarde son bilan global, c'est également plutôt bon avec 15 buts en 34 matches toutes compétitions confondues (4 en Europa League et 11 en L1).

Celui qui est dans le top 10 des meilleurs buteurs du championnat cette saison a aussi délivré 4 passes décisives. Complet, il prouve qu'il est totalement à la hauteur pour sa première année dans la peau d'un titulaire en Ligue 1. Courtisé par la Fédération Algérienne de Football, le jeune homme reste concentré sur sa saison à Nice, qui se frotte les mains avec un élément qui veut se défaire de l'image du "nouveau Benzema" qui lui colle au maillot comme il l'a confié à Onze Mondial. «Au début, quand on me comparait à lui, j’étais trop content, c’est un des meilleurs attaquants du monde quand même. Mais au bout d’un moment, c’est bon, chacun est différent, chacun son parcours. Les gens disaient tout le temps «le nouveau Benzema, le nouveau Benzema», c’était un peu lassant à la longue, j’avoue». Chez les Aiglons, Amine Gouiri est en train d'écrire sa propre histoire. Et on peut dire que le chapitre 1 est plutôt bon !

Plus d'infos

Commentaires