AS Monaco : la lente renaissance de Gelson Martins

Après six mois de suspension, l'ailier portugais entrevoit enfin la lumière sur le Rocher. Indispensable aux yeux de Niko Kovac, l'intéressé reste pourtant en quête de confiance sur le terrain malgré de récentes prestations satisfaisantes. La réception du PSG constitue une belle occasion pour briller et se rappeler ainsi au bon souvenir du sélectionneur portugais Fernando Santos.

Gelson Martins sous les couleurs de l'AS Monaco
Gelson Martins sous les couleurs de l'AS Monaco ©Maxppp

Le 1er février 2020 restera une date gravée dans le marbre pour Gelson Martins. Ce soir-là, l'AS Monaco se déplace à Nîmes pour y affronter les Crocos. Et l'ailier portugais sort de ses gonds, perd le contrôle de ses nerfs et bouscule l'arbitre du match monsieur Lesage. En effectuant un tel geste, l'international lusitanien commet l'irréparable. S'en prendre directement au corps arbitral demeure répréhensible pour les instances, et les sanctions peuvent s'avérer lourdes de conséquences. Résultat, Gelson écope de six mois de suspension.

La suite après cette publicité

Le début d'une traversée du désert pour le principal protagoniste qui vit plutôt mal sa mise à l'écart obligée des terrains. Sanctionné financièrement par l'AS Monaco, l'arrêt des compétitions suite à la crise sanitaire laisse présager le pire pour l'ancien joueur du Sporting CP. Car la FFF ne souhaite pas que l'arrêt du championnat soit comptabilisé dans la suspension du joueur. Mais son cas est finalement étudié en ultime recours le 6 juillet dernier par le CNOSF qui déjuge la décision de la Fédération Française de Football.

Niko Kovac veut tirer Gelson Martins vers le haut

Gelson Martins libéré, peut donc retrouver les pelouses hexagonales dès la reprise de la Ligue 1. Un soulagement pour un joueur meurtri par cette période si complexe. Entre temps, l'AS Monaco a intronisé un nouveau technicien en la personne de Niko Kovac. Et tout ne se déroule pas comme prévu pour le natif de Praia qui démarre l'ère Kovac à deux reprises sur le banc. Avant d'intégrer le onze type monégasque, et de ne plus le quitter...

« Au début ce n’était pas facile. Il a débuté deux fois sur le banc. Mais depuis, sa progression est importante. Il aide l’équipe de la meilleure manière. Sa qualité technique, sa vitesse sont très bonnes. Il fait des différences en un-contre-un. J’attends de lui des buts et des passes décisives. Il démontre aussi sa volonté de bien défendre. Il en a la capacité physique et garde ses qualités pour attaquer. Désormais, il évolue côté gauche, pour rentrer dans le jeu, mais aussi prendre la profondeur. Il est en train d’assimiler ces changements. Je suis très satisfait de ses performances, » décryptait récemment le technicien asémiste en conférence de presse.

En quête de confiance, Martins vise l'Euro 2021 avec le Portugal

Les attentes du coach allemand envers son joueur demeurent limpides : des buts et des passes décisives. Cela tombe bien, Gelson Martins s'est illustré dans ces domaines face à Montpellier le 18 octobre dernier (une passe décisive) puis Bordeaux en étant buteur et passeur. Un véritable soulagement pour un homme qui panse encore les plaies de sa longue suspension. Ce que l'intéressé concède volontiers d'ailleurs. « J'ai vu le club travailler dur pour résoudre ce problème. Cela m'a soulagé de pouvoir reprendre la compétition. Mes débuts (avec Kovac) ont été difficiles. Il fallait que je comprenne bien les consignes. Cela va de mieux en mieux. J’ai encore beaucoup de travail à accomplir après six mois sans jouer. »

Entrevoir la lumière passera donc par un épanouissement total sur la gauche de l'attaque monégasque pour Gelson Martins. Car après six mois sans jouer, il convient de rattraper le temps perdu, surtout pour s'octroyer les faveurs du sélectionneur national Fernando Santos. Il faut dire que l'Euro 2021 se profile déjà à l'horizon... « Pour retrouver la sélection, il me faut un meilleur rythme, retrouver mes repères et la confiance après l’avoir perdue, » révèle ainsi l'attaquant portugais. Vendredi, l'ASM accueille le Paris Saint-Germain à Louis II (match à suivre en direct commenté sur notre site) pour une affiche princière qui ne manquera pas de piment. Subjuguer les observateurs lors d'une telle rencontre pourrait bien aider le numéro onze asémiste dans son opération reconquête...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires