Ligue 1 : Waldemar Kita ne veut pas que les droits TV baissent

Waldermar Kita, le patron du FCN, avant la rencontre entre Nantes et le PSG
Waldermar Kita, le patron du FCN, avant la rencontre entre Nantes et le PSG ©Maxppp

Depuis de nombreuses semaines maintenant, Médiapro n’échappe pas aux critiques après avoir affirmé ne pas vouloir payer le montant du contrat signé avec la LFP. Si pour l’instant aucun accord ni aucune solution n’ont été trouvés entre l’instance de football professionnelle et le groupe, Waldermar Kita, nommé au bureau de la LFP, s’est dit confiant quant à la situation et a affirmé «chercher toujours une issue positive à une situation négative». Dans les colonnes de Ouest-France ce mercredi, le président du FC Nantes a également abordé le sujet des droits TV, si important pour le football français.

«La formation coûte de l’argent. Il faut donc être logique. Les droits TV d’aujourd’hui, à 1,2 milliard d’euros par an, sont désormais une référence pour nous. Et encore, on n’est pas très bon au niveau des droits d’exportation. Vous allez dans n’importe quel pays du monde, vous ne voyez que le foot anglais, voire allemand. Ce n’est pas normal». Les droits TV sont donc déjà bien moins importants que dans d'autres grands championnats européens. Les voir diminuer serait donc pour le président, une très mauvaise chose pour le football français qui compte sur ces derniers.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires