Real Madrid, PSG, Super League : Florentino Pérez s'en prend à Nasser al-Khelaïfi

Lors de l'assemblée annuelle du Real Madrid, Florentino Pérez a encore défendu le projet de Super League. Avec un petit tacle au président parisien.

Nasser al-Khelaïfi et Florentino Pérez ne sont pas les meilleurs amis du monde
Nasser al-Khelaïfi et Florentino Pérez ne sont pas les meilleurs amis du monde ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce dimanche à Madrid, c'était l'assemblée générale du Real Madrid. Florentino Pérez a ainsi pris la parole devant les socios, présentant le bilan financier de la saison écoulée et répondant aux questions de ces derniers. Tous les sujets ont été abordés, de la Super League aux droits TV de la Liga, en passant par les conséquences de la pandémie pour le Real Madrid et le reste des clubs européens.

Lorsqu'il s'est exprimé sur la Super League et la réforme de la Ligue des Champions, le patron des Merengues en a même profité pour lâcher un petit tacle au président de l'ECA, qui n'est autre que Nasser al-Khelaïfi. « Ils ne veulent pas qu'on débatte de la situation financière des clubs, quand beaucoup en Europe sont en déficit. La Super League n'a jamais été fermée sur un format concret. On pense qu'il peut varier en fonction des contextes. L'objectif, c'est de moderniser le foot », a lancé Pérez.

Rappeler à Nasser qui est le Real Madrid

« Nasser al-Khelaïfi a dit que le Real Madrid poussait pour la Super League parce qu'il avait peur de la concurrence. Peut-être qu'il faut lui rappeler qui est le Real Madrid, le club le plus titré de l'histoire », a ainsi ajouté le président madrilène, acclamé par la foule suite à cette dernière phrase.

Au delà de cette petite punchline, Pérez a aussi soulevé des débats intéressants concernant l'état du foot actuel : « les jeunes aujourd'hui veulent un produit de qualité, ce que le foot actuel ne leur propose pas. Les compétitions actuelles ne sont pas bien organisées, et il n'y a que les phases finales qui sont intéressantes. C'est indispensable d'offrir des matchs de qualité aux fans toute l'année. La réforme de la Ligue des Champions ne va pas dans le bon sens. Le foot est malade. Les jeunes perdent l'intérêt pour le foot. Il faut inverser la tendance avant qu'il ne soit trop tard. Les nouvelles générations préfèrent d'autres spectacles, comme les plateformes de streaming ou les jeux vidéo. Ils veulent un produit de qualité que le foot ne leur offre pas. Je respecte les championnats nationaux, mais les grands championnats doivent proposer des matchs qui attirent de nouveau les jeunes tout au long de l'année ». Voilà qui est clair.

Plus d'infos

Commentaires