Thomas Meunier juge sans détour sa saison galère au Borussia Dortmund

Au terme d'une saison particulièrement compliquée au Borussia Dortmund, Thomas Meunier ne s'est pas caché à l'heure du premier bilan.

Thomas Meunier traîne son spleen au Borussia Dortmund
Thomas Meunier traîne son spleen au Borussia Dortmund ©Maxppp
La suite après cette publicité

Tout ne s'est pas passé comme prévu. À l'issue de son contrat avec le Paris SG, en juin 2020, Thomas Meunier (29 ans) s'envolait pour le Borussia Dortmund, des ambitions plein la tête. «Les premiers contacts ? C'était en janvier 2020. Après quatre ans à Paris, je cherchais quelque chose qui correspondait mieux à ma mentalité. J'aurais pu aller à l'Atlético, à la Juve, à Tottenham ou à l'Inter, mais je voulais jouer dans une culture footballistique vraiment authentique, comme je l'ai fait à Bruges. Quand j'ai parlé à Dortmund pour la première fois, cet aspect est devenu très évident et j'ai tout de suite réalisé: je veux y aller !», a-t-il raconté à Spox et Goal en Allemagne.

Seulement, le Belge allait déchanter. Entre changement d'entraîneur (Lucien Favre remplacé par Edin Terzic), prestations en demi-teinte et critiques acerbes, le latéral droit vivait un exercice des plus compliqués (17 titularisations seulement en Bundesliga), ne s'imposant pas franchement comme un élément incontournable au sein du club de la Ruhr. «Cette saison n'a pas été bonne pour moi. Avec la Covid-19 et sans spectateurs dans les stades, j'ai vraiment eu du mal à me concentrer à 100% sur le football. Le football était parfois ennuyeux pour moi», a-t-il avoué avant de poursuivre.

Aveux de faiblesse et promesses

«Les critiques sur les réseaux sociaux ? Cela ne m'a donc pas affecté directement, mais je n'ai besoin de personne pour me dire que j'ai joué un mauvais ou un bon match. Je peux le faire moi-même. J'ai dit à plusieurs reprises que je ne suis évidemment pas satisfait de ma saison. Ce n'était pas le Thomas Meunier que je connais - et les gens l'ont vu aussi. Vous aviez donc parfaitement le droit de ne pas être satisfait de mes différentes réalisations», a-t-il lâché, en toute transparence. Aujourd'hui encore, le Diable Rouge (46 sélections, 7 réalisations) ne sait pas encore pourquoi cela n'a pas immédiatement fonctionné avec le BVB.

«J'ai aussi parlé au club. On m'avait promis beaucoup plus, tout comme moi-même. Je ne peux pas vous dire pourquoi nous ne sommes pas allés ensemble au début. C'est compliqué à expliquer», a-t-il confié avant de conclure. «Je pense que j'ai basculé l'interrupteur maintenant. J'attends juste de jouer le Championnat d'Europe et de commencer la nouvelle saison avec la nouvelle équipe d'entraîneurs. Ça recommence, comme si je venais de signer à Dortmund. (...) Je ne me suis même pas plaint une seule fois. Je suis sûr que je serai beaucoup mieux à l'avenir».

Plus d'infos

Commentaires