Le football français va imploser

L'AG de la LFP a voté ce mercredi pour une Ligue 2 à 22 clubs. La FFF, qui a le pouvoir d'invalider ce vote, est contre cette solution et promet des semaines de lutte.

Une caméra sur un stade de Ligue 1
Une caméra sur un stade de Ligue 1 ©Maxppp

Depuis quelque temps, les nerfs sont tendus à la Ligue de football professionnel. Les présidents de clubs hexagonaux s'invectivent, se cherchent. Cela a commencé entre Jacques-Henri Eyraud (OM) et Jean-Michel Aulas (OL), cela s'est poursuivi avec la déconnexion simultanée des présidents de Ligue 2, qui avaient demandé à Didier Quillot (directeur général de la LFP) de quitter la réunion programmée ce mardi. Enfin, Bertrand Desplat et Jacques-Henri Eyraud, encore lui, sont montés dans les tours ce mercredi.

La suite après cette publicité

Ce qu'il faut savoir, c'est que les décisions qui sont prises en ce moment par les instances sont très importantes. Ce mercredi, une assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP) avait lieu et les 45 participants ont voté pour une Ligue 2 à 22 (sans descente donc) tandis que la Ligue 1 avait acté les descentes de Toulouse et d'Amiens, ce qui déplaît aux deux concernés.

La FFF a la main

Mais ce n'est pas encore fini, loin de là. Tous les médias l'expliquent en cœur, la plus grosse probabilité c'est que le comité exécutif de la Fédération française de football (FFF) invalide ce vote puisqu'elle peut avoir la main. Lors de l'AG, Noël Le Graët s'est privé de tout avis sur le sujet puisqu'il va devoir consulter, puis réunir un comex avant de décider si la Ligue 2 se jouera bien à 22.

Et si la tendance est si défavorable à cette solution, c'est que l'instance est contre cette idée tout comme la LFP pour énormément de raisons, à commencer par les droits télévisuels. En outre, accorder une saison à 22 formations donnerait peut-être du corps aux recours juridiques entamés par certains clubs contre la LFP suite à l'arrêt des positions du championnat de Ligue 1. Le football français est loin d'être uni et pourrait continuer à se déchirer dans les prochaines semaines.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires