Atalanta-PSG : Neymar a encore répondu présent

Impliqué sur les deux buts du Paris SG, Neymar a livré une sacrée prestation contre l'Atalanta. Le Brésilien semble dans une très grande forme.

Neymar face à l'Atalanta
Neymar face à l'Atalanta ©Maxppp
La suite après cette publicité

Privé de Marco Verratti, blessé, Angel Di Maria, suspendu, et Kylian Mbappé, pas à 100% après sa blessure, le Paris SG comptait énormément sur Neymar pour son quart de finale de Ligue des Champions contre l'Atalanta. Et il faut dire que le Brésilien n'a pas déçu. S'il a parfois eu du déchet et raté deux très grosses occasions en début et en fin de première période (3e et 40e), le n° 10 parisien a réalisé une grosse prestation.

L'international auriverde a été au rendez-vous, techniquement notamment, gênant l'arrière-garde bergamasque en rendant souvent inefficace son pressing haut. Il faut dire que Thomas Tuchel et ses partenaires ont essayé de le mettre dans les meilleures conditions. «Ney a été un joueur clé pour nous tout le match. Il fallait bien défendre face à une équipe qui presse bien et partout. On savait qu'en un contre un offensif, on trouverait la différence. Ney était libre au milieu, il a créé des occasions», a expliqué Marquinhos au micro de RMC Sport, expliquant que son compatriote était au cœur du plan de jeu parisien.

«Je ne joue pas pour répondre aux critiques»

La pression, le natif de Mogi das Cruzes, buteur à l'aller et au retour en 8e de finale contre le Borussia Dortmund, adore ça. Il l'a longtemps tenue presque seul, avec quelques maladresses certes, mais aussi avec 16 dribbles réussis, plus haut total en Champions League depuis un certain Lionel Messi en 2008 contre Manchester United. Puis il a su se rendre décisif après des changements qui ont amené du dynamisme et des solutions autour de lui. La star de la Seleção est ainsi impliquée sur l'égalisation de Marquinhos et lance Kylian Mbappé pour le but de la qualification d'Éric-Maxim Choupo-Moting. Le Camerounais n'avait d'ailleurs pas de mots pour décrire le match de son coéquipier. Son adversaire du soir, Gian Piero Gasperini, n'a pu que constater les dégâts.

«Nous avons toujours fait très attention à lui, mais au moindre petit espace, il devenait dangereux. C'est un grand champion, il l'a démontré ce soir (mercredi), même si on a essayé de limiter son influence», a confié le coach de l'Atalanta. Au micro de Esporte Interativo, Ney, lui, s'est lâché. «Je ne joue pas pour répondre aux critiques. Tout le monde sait que j'ai des qualités, je suis né pour jouer au football, ça ne date pas d'hier mais de très longtemps. Je joue pour aider mes partenaires à être meilleurs aujourd'hui qu'hier», a-t-il conclu, bien décidé à aller au bout de cette C1. Avec ce niveau et cet état d'esprit-là, le «vrai Neymar retrouvé» comme l'a dit Nasser Al-Khelaïfi à RMC Sport, le rêve est permis...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires