Pourquoi le Borussia Dortmund croit à une prolongation d'Erling Haaland

L'écurie de Bundesliga pense qu'il est encore possible de retenir le géant norvégien pour au moins une saison de plus, en lui faisant signer un nouveau contrat. Voici pourquoi.

Erling Haaland avec le BvB
Erling Haaland avec le BvB ©Maxppp
La suite après cette publicité

Et si Erling Haaland restait au Borussia Dortmund une saison supplémentaire ? C'est une hypothèse qui commence à prendre de l'ampleur. Notamment parce que le joueur, qui souhaite jouer en Espagne, sait qu'il sera compliqué d'atterrir du côté du pays de Cervantes cet été. Le Real Madrid aura déjà fort à faire avec Kylian Mbappé, entre autres, alors que la situation financière du Barça rend tout transfert difficile, même si les Catalans sont persuadés de pouvoir y parvenir.

Du côté de Madrid, il se disait même que les Merengues voyaient le fait qu'Haaland reste une saison de plus au BVB d'un très bon œil. Et comme l'indique Bild, le Borussia Dortmund va encore mettre la pression sur Mino Raiola et le joueur pour qu'une décision soit prise d'ici fin février au plus tard. Mais les dirigeants du club allemand y croient.

Haaland, l'idole d'un peuple

Déjà, parce qu'ils sont prêts à offrir un salaire conséquent au joueur : plus de 20 millions d'euros par an. Ce qui, finalement, est un salaire de top joueur évoluant dans un top club européen. Puis, ils misent aussi sur plusieurs facteurs qui pourraient convaincre le joueur, comme le fait qu'il soit très apprécié par les supporters, « vénéré comme un messie » indique le journal.

Il est le joueur qui vend le plus de maillots du club avec Marco Reus, et a en plus certains avantages que n'ont pas ses coéquipiers, comme le fait de pouvoir partir en rééducation à Marbella avec son physio personnel. Puis, la présence sur le banc de Marco Rose, qui connaît le joueur sur le bout des doigts puisqu'il l'a eu à Salzbourg, peut aussi peser sur la balance. Suffisant pour le convaincre de ne pas céder aux sirènes des plus gros clubs européens dès cet été ? On le saura d'ici six mois...

Plus d'infos

Commentaires