Bayern Munich : la presse allemande ne s'y attendait pas

Le Bayern Munich a dominé, mais n'a pas gagné face au PSG. La presse allemande s'étonne du scénario et relève les erreurs défensives. Mais ne condamne pas le club bavarois avant le match retour.

Kylian Mbappé inscrit son deuxième but face au Bayern
Kylian Mbappé inscrit son deuxième but face au Bayern ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le Bayern Munich n'avait pas peur du Paris Saint-Germain. C'était une certitude avant le match et on a pu la vérifier pendant. Durant 90 minutes, le club bavarois a joué à sa main, mettant une intensité d'enfer dans les duels, multipliant les passes, les centres, les tirs. Mais dominer n'est pas gagner et cet adage a heurté l'ego de Munichois agacés par le résultat final. Et en Allemagne, on se demande encore comment le club bavarois a pu perdre cette rencontre.

« Méga maladresse contre le PSG. Malgré une domination parfois oppressante, le Bayern a perdu le quart de finale aller contre le PSG », a écrit Sport Bild à l'issue de la rencontre. « Faillite insensée contre Paris », a complété Bild, qui met en avant « la bévue de Neuer » sur le premier but parisien signé Mbappé. Si l'on y regarde de plus près, les jugements individuels sont assez sévères. Neuer, coupable sur l'ouverture du score, et pas impérial sur le 3e but, récolte un 5 (la plus mauvaise note, 1 étant la meilleure) de la part de Sky Sport Allemagne.

La défense sur le banc des accusés

Dans l'ensemble, toute la défense en prend pour son grade. Alaba, Süle et Lucas Hernandez prennent un 4, Boateng, entré en jeu en première période, un 5. Seul Pavard est épargné avec un 3. Müller et Choupo-Moting, les deux buteurs, récoltent les meilleures notes (2). Globalement, le Bayern est surtout jugé « malchanceux ». Malchanceux offensivement et malchanceux aussi avec les blessures.

Il y a bien sûr l'absence de Robert Lewandowski. Si Choupo-Moting a marqué, il est impossible de s'empêcher de penser que la présence du Polonais aurait permis de concrétiser plus d'occasions. De même, pendant la rencontre, les sorties de Süle et Goretzka, subies par Hans-Dieter Flick, ont forcément impacté le Bayern. Par contre, comme les joueurs, il n'y a pas grand-monde pour penser que le sort en est jeté avant le match retour...

Plus d'infos

Commentaires