Ligue 1 : Lorient accroché par Troyes, Strasbourg évite le pire, Brest déroule

Par Aurélien Macedo
6 min.
Ligue 1 : Lorient accroché par Troyes, Strasbourg évite le pire, Brest déroule @Maxppp

Dimanche prolifique en Ligue 1 où Troyes a accroché Lorient (2-2) tandis que Strasbourg est revenu sur Toulouse (2-2). Brest a de son côté déroulé contre Clermont (3-0).

La 12e journée de Ligue 1 se poursuivait ce dimanche avec quatre rencontres suite à la victoire de Rennes contre Angers 2-1. Troisième surprenant en Ligue 1, Lorient voulait continuer de surprendre et reprendre la deuxième place. Sur la pelouse de Troyes, les Merlus ont mis du temps à rentrer dans la rencontre avec pour première tentative, une frappe lointaine de Julien Ponceau (10e). Finalement, la formation bretonne trouvait peu à peu son rythme de croisière et Dango Ouattara passait tout proche de surprendre Mateusz Lis d'une volée (24e). Le Burkinabé trouvait même la faille quelques secondes plus tard, mais son but était refusé pour un hors-jeu (25e). Dominant son sujet, Lorient se faisait toutefois surprendre par Troyes avec un centre sur la droite de Thierno Baldé que Julien Laporte déviait sur la gauche dans son but sous la pression de Mama Baldé (1-0, 34e). Cueilli à froid, Lorient passait proche d'encaisser un second but, mais Mama Baldé manquait le cadre de justesse (36e). Une fin de premier acte solide de Troyes qui mettait Lorient sous pression. Au retour des vestiaires, les Merlus revenaient avec des bonnes intentions et Stéphane Diarra égalisait au terme d'une jolie percée côté droit (1-1, 50e). Trouvant ensuite, le poteau droit via Dango Ouattara (59e), Lorient pensait avoir pris l'avantage, mais que nenni. Troyes réagissait sur une mauvaise passe en retrait de Montassar Talbi reprise victorieusement par Rony Lopes (2-1, 61e). Lorient ne voulait pas lâcher et Enzo Le Fée par deux fois essayait d'égaliser (67e et 71e). Finalement, la volonté des Merlus était récompensée avec une jolie frappe enroulée victorieuse de Quentin Boisgard (2-2, 81e). Ne parvenant pas à prendre l'avantage, Lorient glane un petit point contre Troyes et reste troisième alors que les Champenois sont onzièmes.

La suite après cette publicité

Surprenant dixième, Toulouse recevait des Strasbourgeois relégables dans un match qui s'annonçait fort intéressant. Rapidement, Branco van der Boomen se distinguait d'un retourné qui passait au-dessus de la barre alsacienne (6e) avant que Dimitri Liénard réponde en mettant à contribution d'une volée, le portier adverse Maxime Dupé (8e). Strasbourg montait en puissance avec une tête de Gerzino Nyamsi (11e) et une volée de Kevin Gameiro (18e), mais Toulouse plaçait un coup d'accélérateur. Farès Chaibi plaçait un coup de casque (22e) puis Zakaria Aboukhlal tombait deux fois coup sur coup sur un Matz Sels impérial (27e et 29e). Précieux, le Belge se distinguait encore en repoussant un tir d'Anthony Roualy (42e), mais le défenseur prenait le meilleur juste avant la pause sur corner du pied droit (1-0, 44e). Marquant au meilleur des moments, Toulouse virait en tête à la pause. Au retour des vestiaires, ils piquaient de nouveau par l'intermédiaire du capitaine Brecht Dejaegere suite à un joli travail de Mikkel Desler (2-0, 55e). Alors qu'on pensait que Strasbourg était au fond du gouffre, Ronaël Pierre-Gabriel sur la droite centrait au second poteau et trouvait Lebo Mothiba qui redonnait de l'espoir aux Alsaciens (2-1, 65e). Le match tournait à l'avantage des joueurs de Julien Stéphan puisque Rasmus Nicolaisen provoquait un penalty avec une main et se voyait exclure pour un second carton jaune (72e). Kevin Gameiro se chargeait de transformer la sentence et de remettre les deux formations à égalité (2-2, 73e). Strasbourg poussait avec Kevin Gameiro qui tombait sur Maxime Dupé (84e) mais ne trouvait pas la solution. Finalement c'est un match nul qui arrange personne. Toulouse est dixième alors que Strasbourg profite de ce point pour au moins s'extraire de la zone rouge (16e).

À lire Loïc Rémy rebondit à Brest !

Brest écrase Clermont, Reims pousse le bouchon Auxerrois

Surprenant neuvième, Clermont recevait une équipe brestoise qui était alors lanterne rouge. Un match où les Bretons ont vite montré qu'ils pouvaient faire mieux avec le coach intérimaire Bruno Grougi. D'entrée, Mory Diaw devait faire des exploits face à Franck Honorat, Islam Slimani et Pierre Lees-Melou qui frappaient coup sur coup (7e). Brest obtenait ensuite un penalty (14e) qui était transformé sans trembler par Romain Del Castillo plein axe (1-0, 15e). Fort de son avantage, Brest continuait de s'installer et Mathias Pereira Lage tombait sur Mory Diaw (35e). En tête au moment de rentrer aux vestiaires, Brest passait proche de se faire surprendre sur une frappe de Yohan Magnin (52e), mais Franck Honorat ne mettait pas longtemps pour doubler la mise (2-0, 55e). Certes Muhammad Cham essayait d'initier la révolte, mais Clermont n'était pas dans le ton et craquait de nouveau. Romain Del Castillo trouvait Jérémy Le Douaron dont la tête à bout portant était fatale (3-0, 68e). Contrôlant une fin de match rendue facile, Brest s'impose 3-0 et quitte son statut de lanterne rouge. Dix-septièmes, les Bretons sont les premiers relégables mais se relancent.

La suite après cette publicité

Enfin, Reims (15e) et Auxerre (16e) se défiaient avec la volonté de ne pas glisser dans la zone rouge. Un match rapidement prit par le bon bout par Reims qui a imposé son tempo à domicile. Remuant sur la gauche, Arbër Zeneli frappait du gauche et se heurtait au contre de Jubal (18e). Kamory Doumbia (23e) et Folarin Balogun (24e) testaient ensuite Benoît Costil coup sur coup. Folarin Balogun perdait ensuite un nouveau duel face au portier auxerrois, mais trouvait finalement la faille sur un bon travail d'Arbër Zeneli pour Folarin Balogun qui ajustait Benoît Costil (1-0, 29e). Un avantage logique, mais de courte durée puisqu'il ne fallait que 4 minutes pour voir Auxerre revenir. Hamza Sakhi centrait pour M'Baye Niang qui concluait de la tête (1-1, 33e). Surpris, Reims pouvait s'en vouloir et repartait de l'attaque avec une initiative de Junya Ito (37e). Folarin Balogun pensait s'offrir un doublé avant la pause, mais il était signalé hors-jeu (45e +3). En seconde période, Reims poussait encore avec Arbër Zeneli (52e et 71e) et Folarin Balogun (53e et 63e) qui mettaient le danger face à un grand Benoît Costil. Le dernier cité trouvait même le poteau du gardien auxerrois (76e). Mais l'abnégation rémoise obtenait une récompense puisque Junya Ito trouvait la faille dans les derniers instants (2-1, 87e). Avec cette victoire 2-1, Reims (14e) se donne de l'air et prend trois points d'avance sur la zone rouge dans laquelle glisse Auxerre (18e).

Les matches de 15h

  • Stade de Reims 2-1 AJ Auxerre : Folarin Balogun (28e) et Junya Ito (87e) pour Reims; M'Baye Niang (33e) pour Auxerre

  • Clermont Foot 63 0-3 Stade Brestois 29 : Romain Del Castillo (15e, sp), Franck Honorat (55e) et Jérémy Le Douaron (68e) pour Brest

  • Toulouse FC 2-2 RC Strasbourg Alsace : Anthony Rouault (44e) et Brecht Dejaegere (55e) pour Toulouse; Lebo Mothiba (65e) et Kevin Gameiro (73e, sp) pour Strasbourg

  • ES Troyes AC 2-2 FC Lorient : Julien Laporte (34e, CSC) et Rony Lopes (61e) pour Troyes; Stéphane Diarra (50e) et Quentin Boisgard (81e) pour Lorient

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité