Ligue des Champions, OM : joue-là comme l'Atalanta

Si l'OM l'emporte contre Porto, il pourra toujours rêver à se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Se qualifier après trois défaites, l'Atalanta de l'année passée est la seule équipe à avoir réussi pareil exploit. Mais pour l'OM, on peut espérer et surtout croiser les doigts que toutes les - nombreuses - planètes s'alignent.

André Villas-Boas lors d'un entraînement de l'OM
André Villas-Boas lors d'un entraînement de l'OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce mercredi, l'Olympique de Marseille à l'occasion d'entrer à nouveau dans l'histoire de la Ligue des Champions. En cas de défaite, à l'Orange Vélodrome, contre le FC Porto (à suivre en live commenté sur Foot Mercato), ils deviendront à jamais les premiers à subir treize défaites d'affilé dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. En revanche, une victoire maintiendrait un espoir. L'espoir d'une qualification miracle pour les huitièmes.

Mais cette fois, ils ne seraient pas les premiers à faire ce genre d'exploit. Il existe un précédent et nous n'avons pas besoin de remonter à très loin pour le trouver. L'année passée, l'Atalanta, nouvelle dans la compétition puis surtout quart de finaliste de la dernière édition, comptait trois défaites en autant de rencontres. Dans la poule des joueurs de Bergame, on retrouvait Manchester City, le Shakhtar Donestk et le Dinamo Zagreb.

L'Atalanta a presque fait un sans faute

Lors de la phase aller de ces rencontres, les Italiens ont pris 5-1 contre les Citizens, 2-1 à domicile contre le Shakhtar et 4-0 à Zagreb. Deux matches à l'extérieur et un à domicile, comme l'OM. Lors de la phase retour, les Bergamasques n'ont pas remporté toutes leurs rencontres. En effet, ils ont battu le Dinamo (2-0) et Donestk en Ukraine (3-0). Mais en plus, ils ont très bien combattu City et ont obtenu un point (1-1). Avec sept points, ils profitaient des autres résultats pour finir seconds.

Pour l'OM, il ne faut pas rentrer dans les comptes d'apothicaire. Il ne faudra pas perdre. En dominant Porto, il reviendrait à trois points des Portugais, qui auront encore à jouer Manchester City, et à égalité avec l'Olympiakos si les Grecs sont défaits par les Anglais. Une semaine plus tard, le 12 décembre, ils recevront à nouveau, mais cette fois les Grecs de l'Olympiakos. En cas de victoire, couplée à une défaite de Porto contre Manchester City, les Marseillais seraient alors à égalité avec les Portugais avant l'ultime journée.

Manchester City à fond contre l'OM lors de la J6 ?

C'est là que ça se complique. Si l'OM ne l'emporte pas au moins sur le score de trois buts à zéro (score de l'aller au Portugal), ils n'auront pas leur destin entre leurs pieds et devront attendre une éventuelle contre-performance de Porto, qui sera en déplacement au Pirée. Quoi qu'il en soit, l'OM devra faire un résultat du côté de l'Etihad, chose compliquée, mais pas nécessairement impossible, l'OL (vainqueur à Manchester en septembre 2018 2-1) peut en témoigner.

Il est probable que les Citizens soient déjà qualifiés et même premiers du groupe quand ils affronteront l'Olympique de Marseille. Vu la cadence infernale des matches et les critiques répétées de Pep Guardiola, on peut estimer qu'il préservera ses cadres, ou du moins une partie, et encore plus quand on sait que trois jours après la réception de l'OM, qui devrait donc compter pour du beurre pour eux, ils se déplaceront à Old Trafford pour le derby de Manchester. Si toutes ces planètes s'alignent, André Villas-Boas remplacera probablement Didier Deschamps dans l'histoire des gens les plus chanceux de Marseille.

Plus d'infos

Commentaires