Le syndicat Première Ligue contredit Aulas

Le président du conseil de surveillance de l'AS Saint-Etienne Bernard Caïazzo
Le président du conseil de surveillance de l'AS Saint-Etienne Bernard Caïazzo ©Maxppp

Jean-Michel Aulas se bat comme un beau diable pour tenter de relancer la saison 2019-2020 de Ligue 1, dont l'arrêt a été décidé à la fin du mois d'avril. Un recours a été déposé par l'OL, mais aussi Amiens et Toulouse devant le Conseil d'Etat, recours qui sera étudié ce jeudi. Mercredi soir sur RMC, le président lyonnais a assuré que les autres clubs de L1 étaient parties prenantes. « Il y a une volonté des clubs de L1 d'aller exercer un recours contre l'État à l'initiative de Bernard Caïazzo (président de Saint-Etienne), qui permet de les regrouper dans cette action », assurait-il. Une sortie qui a fait réagir Caïazzo, le président du syndicat des clubs français, Première Ligue.

La suite après cette publicité

« En tant que président de Première Ligue, je m’étonne des propos tenus ces dernières heures par Jean-Michel Aulas, selon lesquels notre organisation se préparerait à exercer un recours contre l’Etat, suite à l’arrêt des compétitions décidé par le Premier ministre, Edouard Philippe, le mardi 28 avril. Il n’entre nullement dans nos intentions d’entrer dans ce type de procédure. Conformément à ce que nous avons annoncé il y a quelques jours avec l’Union des Clubs Professionnels de Football, Première Ligue travaille actuellement à l’élaboration d’un plan de relance du football professionnel, privé de recettes pendant cinq mois. Dès que possible, il sera étudié en concertation avec les pouvoirs publics qui sont venus en aide, depuis le début de la crise sanitaire, à tous les secteurs sinistrés. Seule cette démarche occupe toute notre énergie et tous nos esprits, tournés vers le redressement économique de notre activité et vers la reprise sportive des championnats 2020-2021 », a-t-il expliqué dans un communiqué. La cacophonie continue donc encore...

Plus d'infos

Commentaires