Eduardo Camavinga recale Rennes !

Eduardo Camavinga, 18 ans, est courtisé partout en Europe, notamment du côté du Real Madrid. Le milieu de terrain devrait repousser toutes les approches de son club, le Stade Rennais, quant à la prolongation de son contrat qui s'achève en 2022.

Eduardo Camavinga salue les supporters rennais
Eduardo Camavinga salue les supporters rennais ©Maxppp
La suite après cette publicité

Eduardo Camavinga est monté très haut et très vite. Si sa saison est plutôt décevante, à l'image de celle de son club, Rennes, on oublie un peu vite qu'il n'est âgé que de 18 ans. Porter sur les épaules le poids d'une équipe n'est jamais évident, encore moins lorsque l'on vient tout juste d'être majeur. Alors, il faut trouver des circonstances atténuantes à celui qui aura peut-être la chance de partir pour l'Euro avec l'équipe de France de Didier Deschamps.

Mais là n'est pas encore le sujet. Prolongé la saison passée, le jeune milieu de terrain arrive en fin de contrat en juin 2022. On sait surtout que de nombreux clubs sont à l'affût pour essayer de le récupérer, notamment le Real Madrid, qui hésitait encore il y a quelque temps entre lui et un autre Français, Paul Pogba, qui évolue en Angleterre du côté de Manchester United. Mais les Bretons pensaient avoir un coup à jouer.

Rennes ne jouera probablement pas l'Europe

Ce coup était relativement simple : prolonger le bail du joueur, se mettre d'accord avec lui sur une année pour un départ et empocher une somme d'argent absolument considérable pour un élément formé au club. Toutefois, selon les informations de The Athletic, le natif de Miconje, en Angola, devrait repousser toutes les propositions du SRFC quant à une prolongation pour avoir les mains libres pour choisir.

Le média explique que le joueur refuserait les propositions pour plusieurs raisons. La première est que Rennes est 7e de Ligue 1 et que la possibilité de jouer l'Europe est assez mince. La seconde est que le clan de l'élément de 18 ans pense que Rennes mettra, en cas de prolongation, une sorte de clause de départ beaucoup trop haute et que les chances de s'en aller s'amenuiseront. Une nouvelle pierre dans le jardin de Nicolas Holveck, le président rennais.

Plus d'infos

Commentaires