A quoi ressemblera la Ligue des Champions si l'UEFA décide de se baser sur son coefficient ?

La saison est pour le moment arrêtée suite à la propagation de la pandémie de Coronavirus. Si les clubs espèrent terminer l'exercice en cours, la situation sanitaire reste compliquée. Si bien qu'une hypothèse est évoquée pour déterminer les équipes qui participeront aux prochaines compétitions européennes en cas d'arrêt définitif de la saison, se baser sur le coefficient UEFA. Une solution qui pourrait ne pas être appréciée par certaines équipes qui seraient ainsi lésées.

Le trophée de la Ligue des Champions
Le trophée de la Ligue des Champions ©Maxppp

C'est une petite bombe que le journal italien La Repubblica a lâché ce mardi. L'UEFA étudierait diverses options pour déterminer les qualifiés en Coupe d'Europe la saison prochaine si la saison n'allait pas à son terme. L'une d'elles est particulièrement sujette à la controverse puisque les qualifiés pourraient être déterminés par le coefficient UEFA. Cette décision va donc à l'encontre des résultats sportifs de cette saison et privilégie la régularité sur les cinq dernières années au niveau européen. Si la saison ne se termine pas et que cette option est choisie, on pourrait donc avoir une Ligue des Champions 2020/2021 bien différente de celle qu'on pouvait déjà imaginer.

La suite après cette publicité

Ainsi en France, le trio de tête est donc composé du Paris Saint-Germain, de l'Olympique de Marseille et du Stade Rennais. Trois équipes qui à l'instant T sont qualifiées pour la prochaine Ligue des Champions. Lille 4e se retrouve pour le moment en Europa League. Les deux places restantes dépendent de l'issue des Coupes Nationales puisque Lyon peut se qualifier via la Coupe de la Ligue et l'AS Saint-Étienne grâce à la Coupe de France. En cas de succès du Paris Saint-Germain dans ces compétitions, c'est pour le moment le Stade de Reims (5e) et l'OGC Nice (6e) qui en profiteraient. Si on utilise le coefficient UEFA, le scénario est tout autre. Pour le Paris Saint-Germain rien ne change puisqu'avec 105 points, le club francilien dispose du meilleur bilan français et continuerait ainsi de jouer la Ligue des Champions. Pour l'Olympique Lyonnais (7e de Ligue 1) et l'AS Monaco (9e de Ligue 1), cette solution a tout de la bonne nouvelle. Disposant de 77 points et 41 points, les deux écuries suivent le club francilien et seront donc qualifiés en Ligue des Champions.

L'Atlético de Madrid et Arsenal grands gagnants

Une décision qui ferait couler beaucoup d'encre du côté de l'Olympique de Marseille et du Stade Rennais puisque les efforts des deux clubs cette saison ne seraient pas récompensés. Ils se retrouveraient ainsi en Europa League avec l'AS Saint-Étienne qui dispose du cinquième meilleur coefficient UEFA français. Cette méthode ne ferait pas des déçus qu'en France. En Espagne, pour le moment les qualifiés en Ligue des Champions sont le FC Barcelone, le Real Madrid, le FC Séville et la Real Sociedad. Ces derniers seraient ainsi pénalisés au détriment de l'Atlético de Madrid. Pire le club basque n'irait pas en Europa League compte tenu des meilleurs coefficients UEFA de Valence, Villarreal et de l'Athletic Bilbao.

En Angleterre, c'est Leicester et Chelsea qui seraient les grands perdants et ne joueraient que l'Europa League. Actuellement qualifiés avec Liverpool et Manchester City (Manchester United si le TAS ne revient pas sur l'exclusion de deux ans des Sky Blues de toute compétition européenne), les deux clubs de la Perfide Albion sont devancés par Manchester City, Liverpool, Manchester United et Arsenal. Et même si la sanction de Manchester City est confirmée c'est Tottenham qui serait qualifié en Ligue des Champions. En Italie, la situation serait identique avec deux grands déçus, l'Inter Milan (3e) et l'Atalanta (4e). Si pour la Juventus (1ère) et la Lazio (2e), cela ne change rien, l'AS Roma (5e) et le Napoli (6e) effectueraient ainsi une très bonne opération. L'Inter Milan, l'AC Milan et l'Atalanta se retrouveraient ainsi en Ligue Europa.

Leipzig et Mönchengladbach grands perdants

En Allemagne, le RB Leipzig (3e) et le Borussia Mönchengladbach (4e) seraient les dindons de la farce. Ce serait ainsi le Bayer Leverkusen (5e) et Schalke 04 (6e) qui accompagneraient en Ligue des Champions le Bayern Munich (1er) et le Borussia Dortmund (2e). Si le RB Leipzig pourrait au moins participer à la Ligue Europa, le Borussia Mönchengladbach ne pourrait même pas en profiter puisque les deux tickets restants reviendraient au VfL Wolfsbourg et à l'Eintracht Francfort. Au Portugal, il y aurait moins de polémique puisque c'est Porto (1er) qui serait directement qualifié et Benfica (2e) qui devrait passer par les barrages. En Russie, le Zenit (1er) serait directement qualifié avec le CSKA Moscou (5e) et Krasnodar (3e) disputerait les barrages. Le dindon de la farce serait le Lokomotiv Moscou actuel deuxième.

En Belgique, le large leader du championnat, le Club Bruges (1er) se ferait subtiliser la place directement qualificative en phase de poules par son dauphin La Gantoise (2e). Pire, les Gazelles ne seraient même pas barragiste puisque c'est Anderlecht pourtant huitième qui dispose du deuxième meilleur classement UEFA. En Ukraine, le Shakhtar Donetsk (1er) serait directement qualifié et le Dynamo Kiev (2e) devrait passer par les barrages. En Turquie, le leader Trabzonspor et son dauphin Istanbul Basaksehir laisseraient leur place à Besiktas (directement qualifié) et Fenerbahçe (barragiste). Enfin aux Pays-Bas, le co-leader du championnat, l'AZ Alkmaar ne sera pas qualifié avec l'Ajax Amsterdam en barrages. C'est le PSV Eindhoven qui profiterait ainsi de cette décision. Choisir les qualifiés en Coupe d'Europe via le coefficient UEFA provoquerait donc un bouleversement net avec les résultats sportifs de cette saison.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires