Le LOSC peut-il tenir jusqu'au bout ?

Vainqueur du PSG et désormais seul en tête du championnat, le LOSC va entamer la dernière ligne droite dans la peau du leader. Peut-il tenir jusqu'au bout ? L'entraîneur Christophe Galtier a énoncé les écueils à éviter.

Christophe Galtier lors du match à Nice
Christophe Galtier lors du match à Nice ©Maxppp
La suite après cette publicité

C'était un choc du haut de tableau, c'est certain. Un tournant décisif, rien n'est moins sûr. Ce qui est acquis, c'est que le LOSC a pris trois points d'avance et la tête de la Ligue 1 grâce à sa victoire sur la pelouse du PSG samedi. Un succès majeur qui relance le club nordiste, qui avait fait du surplace numérique sur ses deux dernières rencontres de championnat (un nul et une défaite) et qui semblait sur une pente descendante au niveau de la qualité de jeu. La préparation réussie du rendez-vous face au PSG et la cohésion collective vue samedi montrent qu'il faudra bel et bien compter sur les Dogues jusqu'au bout cette saison.

En conférence de presse, Christophe Galtier, l'entraîneur nordiste, s'est arrêté principalement sur le bilan comptable. « On est premier avec 66 points à la 31e journée, je vous laisse faire les commentaires. On est dans la bataille. Monaco est là, Lyon est là, Paris est là. Il y a 6 points, au moment où je vous parle (avant le résultat de l'OL, ndlr), d'écart. Ca peut paraître peu, je pense que c'est peu, il reste 7 matches, 21 points. Ce qui est sûr, c'est que mon équipe face aux grosses cylindrées est arrivée à faire 4 points. On aura un déplacement difficile à Metz, puis Montpellier et on aura le rendez-vous à Lyon. J'espère que ce sera un rendez-vous, il faudra être performant sur les deux prochaines rencontres. On verra ce qu'il se passera au soir de la rencontre chez nos amis lyonnais. Et on verra bien. Mais on est bien dans la bagarre quand même. »

Croire en son potentiel mais ne pas se voir trop beau

Lille abordera la prochaine journée en leader, comme il l'a déjà été à plusieurs reprises cette saison. Mais le LOSC peut-il aller au bout ? Après 31 journées, il ne compte que 3 défaites en Ligue 1 (contre 8 pour le PSG, 4 pour l'OL et 7 pour Monaco). A chaque fois face à des adversaires de calibre inférieur, Brest à l'extérieur, Angers et Nîmes à domicile. Et hormis l'OL, c'est ce type d'opposition qui lui sera réservé lors des dernières semaines de compétition. Alors, Christophe Galtier sait sur quel point insister.

« Il faut rester sur nos fondamentaux. Il y a beaucoup de similitudes sur les 3 défaites. Il faut aussi que le groupe croie à notre réel potentiel. Et que les joueurs comprennent que seuls, on ne peut rien faire. On peut le faire à 18-20 joueurs. J'ai 18-20 bons joueurs. Je n'ai pas le meilleur effectif de la L1 mais dans l'envie, on doit être irréprochable. (...) J'ai aimé le discours de Mike (Maignan, ndlr) dans le vestiaire après le match. Pour évidemment fêter la victoire bien sûr, mais vite remobiliser tout le monde, les énergies, pour être prêt vendredi soir à Metz. » Le genre d'attitude qui trahit une véritable ambition, celle d'aller chercher un titre au bout de la saison.

Plus d'infos

Commentaires