Les chiffres accablants du PSG

Eliminé sans gloire de la Ligue des Champions, battu dans les Coupes nationales, le PSG traîne désormais sa peine en Ligue 1, où il affiche des statistiques désastreuses pour cette fin de saison.

Thomas Tuchel, le regard sombre à Montpellier
Thomas Tuchel, le regard sombre à Montpellier ©Maxppp

« La situation est toujours la même. On est ici avec 15 joueurs plus deux jeunes du centre de formation, car tout le monde est blessé. C'est une situation qui dure depuis février et c'est trop long. On joue avec des joueurs qui ont été blessés 10 semaines et qui rejouent après seulement deux entraînements. Les joueurs sont trop utilisés et le risque augmente à chaque match. » Hier à la Mosson, Thomas Tuchel s’est de nouveau appuyé sur l’excuse d’un groupe affaibli par les nombreuses blessures pour justifier la débandade subie face à Montpellier (défaite 3-2). Si la profondeur de l’effectif parisien offre matière à discuter, elle ne peut pas être l’unique argument pour expliquer une telle série de résultats.

La suite après cette publicité

Sur les six dernières rencontres, le PSG n’en a gagné qu’une, face à Monaco au Parc des Princes (3-1, le 21 avril dernier). Avant, il y avait le nul à Strasbourg (2-2), la claque reçue à Lille (1-5) et la défaite à Nantes (3-2) . Après, il y a eu la finale de Coupe de France perdue face à Rennes (2-2, 6 tab à 5), et donc le revers à Montpellier. C’est la première fois de l’ère QSI que le PSG ne gagne qu’une rencontre sur les six dernières disputées. Les pires enchaînements de résultats avaient eu lieu en 2011-2012 avec deux séries d’une victoire en 5 matches et en 2016-2017 avec encore 1 seule victoire en 5 rencontres. Pas fameux donc pour Thomas Tuchel, qui voit sa défense totalement sombrer en ce moment, à l’image d’un Presnel Kimpembe complètement perdu.

Tuchel traîne désormais des casseroles...

Depuis la défaite en huitième de finale retour contre Manchester United, le club de la capitale a encaissé 20 buts (en 11 rencontres), alors qu’il n’en avait pris que 27 sur les 40 précédentes ! Sur le mois d'avril, le PSG est la deuxième plus mauvaise défense d'Europe derrière Huddersfield, lanterne rouge de Premier League... La défaite à Montpellier est également la 7e de la saison, soit la pire série depuis 2011-2012. Enfin, le PSG n’avait pas connu trois défaites d’affilée à l’extérieur depuis la saison 2009-2010, soit avant même l’arrivée des Qataris au club. Autant de statistiques qui mettent clairement en doute la qualité du bilan de Thomas Tuchel, qui avait réalisé jusqu’à l’élimination de la Ligue des Champions un sans-faute.

Désormais, on peut considérer que l’entraîneur allemand possède un moins bon bilan que tous ses prédécesseurs depuis 2012, entre la sortie précoce en Europe, la perte de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France et la fin de saison en eau de boudin en Ligue 1. Rappelons toutefois que la saison passée, sous la houlette d’Unai Emery, le PSG n’avait gagné aucun de ses 4 derniers matches de championnat (3 nuls, 1 défaite). Pour sauver la face, Thomas Tuchel doit désormais espérer l’inverse pour les 4 dernières rencontres de la saison 2018-2019.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires