PSG : Mauricio Pochettino explique pourquoi il a remplacé Lionel Messi

Si le PSG l'a emporté in extremis face à l'OL, il s'est créé un début de polémique avec le remplacement de Lionel Messi, et surtout la réaction de l'Argentin, visiblement surpris par ce choix. En conférence de presse, Mauricio Pochettino est revenu sur cet épisode qui fait déjà jaser.

Lionel Messi et Mauricio Pochettino lors de PSG-OL.
Lionel Messi et Mauricio Pochettino lors de PSG-OL. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Il y a beaucoup de choses à dire sur la prestation du Paris Saint-Germain face à l'OL, mais ce qui va retenir l'attention à travers l'Europe, et cela est évidemment déjà arrivé en Espagne, c'est la sortie de Lionel Messi à la 76e minute et le regard adressé à son entraîneur, et compatriote, Mauricio Pochettino. Les deux hommes ont échangé quelques mots, et il n'était pas difficile de comprendre que La Pulga n'était pas heureuse de quitter le terrain avant le coup de sifflet final, chose qui n'arrivait pas du côté du FC Barcelone.

Les médias espagnols appellent déjà cet épisode « le remplacement de la discorde », mais Pochettino devait bien prendre une décision pour tenter de bouger son équipe, qui ne parvenait alors plus vraiment à déséquilibrer l'OL. Auteur d'une bonne première période, Messi était moins en vue en seconde mi-temps. Commençait-il à souffrir physiquement ?

Pochettino assume

En conférence de presse, Mauricio Pochettino a été interrogé sur la sortie du numéro 30. « Tout le monde sait qu’on a de très grands joueurs, les décisions se prennent pour le meilleur de l’équipe, parfois ça marche parfois non, parfois ça plait, parfois non. On est là pour ça sur le banc. Sa réaction? Je lui ai juste demandé comment il allait, il m’a dit qu’il était bien », a-t-il assuré.

On n'est pas obligé de croire le technicien argentin sur la teneur de l'échange, mais on appréciera le courage d'avoir remplacé Lionel Messi, s'il pensait que c'était la bonne chose à faire pour redonner de l'allant à son équipe dans le dernier quart d'heure. Il a détaillé les raisons de son choix, avec l'entrée de Hakimi. « Son entrée était pour ouvrir le jeu à droite et offrir de la profondeur, il y avait du déséquilibre pour chercher le 1-1, il pouvait aider là-dessus défensivement sans renoncer au jeu vers l’avant pour tenter de gagner ». Quitte à créer les premières tensions avec la plus grande recrue de l'histoire du club de la capitale.

Plus d'infos

Commentaires