La nouvelle tentative d'Arsenal pour se débarrasser de Mesut Özil

Arsenal ne veut plus de Mesut Özil mais ne parvient pas à s'en débarrasser. Nouvelle tentative à venir selon la presse anglaise, mais l'Allemand parait toujours autant déterminé.

Mesut Özil avec le survêtement d'Arsenal
Mesut Özil avec le survêtement d'Arsenal ©Maxppp

Mesut Özil est un homme généreux. Conscient du contexte général délicat, il n'a pas hésité à proposer de prendre en charge le salaire de la mascotte d'Arsenal, Gunnersaurus, après avoir appris la nouvelle de son licenciement. L'international allemand montre ainsi sur le plan financier son sens du collectif, qu'il ne peut plus vraiment montrer sur le terrain.

La suite après cette publicité

Ecarté par Mikel Arteta depuis le retour du football en Angleterre après la coupure forcée due à l'épidémie de coronavirus, Özil attend patiemment que son contrat avec les Gunners s'achève, en juin 2021. Un contrat très rémunérateur puisqu'il touche 385 000 euros par semaine, plus gros salaire de l'histoire du club. Puisque l'entraîneur ne compte plus sur lui, le club londonien a tenté de trouver un accord avec le joueur dès le mois d'août dernier pour mettre un terme à l'aventure commune. Mais l'Allemand a décliné.

Malgré la perspective d'une saison blanche, Özil ne fera pas de cadeaux à la direction

« Je déciderai quand je partirai, pas les autres. Je n’ai pas signé pour deux ou trois ans, j’ai signé pour quatre ans et cela devrait être respecté par tous. (…) Lorsqu’un joueur veut partir et que le club dit non, le joueur doit l'accepter à moins qu'ils ne trouvent une solution ensemble. Ainsi, lorsqu'un club veut qu'un joueur parte et que le joueur dit non, le club doit l'accepter à moins qu'une solution ne puisse être trouvée. Je ne veux pas partir, alors c’est tout », avait-il rappelé, cinglant. Depuis, la Premier League a lancé la saison 2020-2021, Özil n'a toujours pas joué et il a constaté qu'il n'avait pas été intégré à la liste des joueurs autorisés à jouer la Ligue Europa.

Il s'achemine donc vers une saison blanche, à 31 ans. A moins qu'il se décide à trouver un accord avec Arsenal pour mettre un terme à son juteux contrat. Selon le Daily Mail, le club souhaite de nouveau négocier un départ, afin que le joueur soit libre en janvier et ne pèse plus sur les comptes. Mais la mission est compliquée, puisqu'Özil ne souhaite pas faire de cadeau sur le plan financier, réclamant l'intégralité du montant de son salaire jusqu'en juin 2021. Visiblement, la perspective d'une saison sans jouer n'effraie pas l'international allemand, au grand dam de la direction d'Arsenal.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires