José Mourinho tente de contrarier les plans du PSG dans le dossier Sergio Ramos

Désormais libre depuis l'officialisation de son départ du Real Madrid, Sergio Ramos est courtisé par le PSG et en Premier League, qui ont ses préférences. Mais la Roma de José Mourinho tente de rafler la mise.

José Mourinho et Sergio Ramos en 2010
José Mourinho et Sergio Ramos en 2010 ©Maxppp
La suite après cette publicité

«Le moment le plus difficile de ma vie est arrivé. On n’est jamais préparé pour dire adieu au Real Madrid.» La semaine dernière Sergio Ramos et le Real Madrid officialisaient la fin de leur relation. Une longue histoire d'amour qui aura duré 16 ans. Ému aux larmes au moment de faire ses adieux, le défenseur central doit maintenant trouver un nouveau club pour la saison prochaine. Les prétendants ne manquent pas, à commencer par le PSG.

C'est d'ailleurs la priorité de l'Espagnol de 35 ans. Il faut dire que le club de la capitale a des arguments à faire valoir, financiers déjà, puis relationnels puisque Ramos est très proche de Keylor Navas ou encore d’Angel Di Maria, deux anciens partenaires au Real Madrid. Leonardo a commencé à s'activer dans ce sens, mais il devra se méfier de la concurrence de la Premier League, notamment de Manchester United qui cherche un joueur à ce poste pour épauler Harry Maguire.

La Roma a déjà proposé un contrat à Ramos

Sergio Ramos est très gourmand. Selon la presse espagnole, il souhaite deux ans de contrat, un salaire proche de 15 M€ annuel et une énorme prime à la signature estimée à 20 M€. Avec de telles exigences, ils ne sont pas nombreux à pouvoir rivaliser, pourtant la Roma tente de s'immiscer dans le dossier. Selon La Repubblica, mais aussi Il Messagero, José Mourinho, a contacté le champion du monde 2010 à plusieurs reprises pour le persuader de le rejoindre en Serie A. Pour rappel, les deux hommes ont déjà travaillé ensemble entre 2010 et 2013 au Real Madrid.

Mieux que ça, d'après le premier média italien cité, la Louve est passée à l'action et a proposé un contrat de deux ans assorti à un salaire de 6 M€, plus 2 M€ de bonus par saison. On est encore très loin des demandes initiales, mais l'entraîneur portugais sait se montrer persuasif et selon le dicton, qui ne tente rien n'a rien. D'ailleurs, Il Messagero confirme que Ramos donne toujours sa priorité à l'Angleterre et au PSG, mais il a déjà une solution de repli, au cas où.

Plus d'infos

Commentaires