Liverpool : Jürgen Klopp se lâche sur les conditions de la saison

Depuis le début de saison, Jürgen Klopp ne manque pas une occasion de pointer du doigt les incohérences du calendrier, des diffuseurs, des règles mises en place. Le coach allemand s'est lancé dans une nouvelle justification, après une trêve internationale qui lui a encore fait perdre des joueurs.

Jürgen Klopp sur le banc de Liverpool
Jürgen Klopp sur le banc de Liverpool ©Maxppp

Et un de plus. Jürgen Klopp n'a pas dû en croire ses oreilles lorsqu'on l'a appelé pour le prévenir que Joe Gomez s'était gravement blessé à un genou lors d'un entraînement avec la sélection anglaise en début de rassemblement. Après avoir perdu Virgil van Dijk en début de saison suite à une grossière faute de Pickford, l'entraîneur allemand n'a pu que constater les dégâts. « Je ne suis pas un grand fan des trêves internationales. Vous pourriez demander à ma femme à quoi je ressemble. C’est juste une période très nerveuse. Pour nous, ce n'était pas une trêve réussie. Nous avons perdu des joueurs », a-t-il raconté au Daily Mail.

La suite après cette publicité

Le coach allemand, champion d'Angleterre en titre, est l'un des leaders de la contestation actuelle des entraîneurs sur le rythme infernal imposé aux joueurs. Il est de plus en plus rejoint par ses homologues. « Nous nous sommes battus pour une pause hivernale en saison normale. Une semaine après la période la plus intense de la saison. Une semaine où vous n’avez pas à penser au football, ni à vous entraîner, ni à vous lever le matin et à vous demander: «comment vais-je jouer ce soir?» Nous nous sommes battus si dur pour avoir une semaine de moins. Mais ce n'est pas une saison normale. C'est maintenant une saison de quatre semaines plus courte mais avec le même nombre de matches. C'est une période très spéciale, non seulement pour le football mais pour le monde entier. Nous devons tous creuser et nous battre dur pour y arriver. Dans le football, c’est comme ça. Il semble que le monde entier ait changé, mais les deux choses qui sont restées comme avant sont le calendrier de la Premier League et les 3 changements », s'étonne-t-il.

Klopp pense aux joueurs avant le titre

À l'instar de Frank Lampard, Klopp réclame le recours aux 5 changements autorisés, comme l'ont fait les autres championnats. « Avant la saison, certaines personnes pensaient que ce serait un avantage pour nous. Mais ce n’était jamais la question d’avoir un avantage. Tous les autres pays l'ont fait. En Italie, la Juventus, l'Inter Milan, ils ont les plus grandes équipes, mais les autres clubs ont quand même dit: "nous avons besoin de cinq changements." (…) Hier, six managers ont changé d'avis. Nous en avons besoin. Pour les joueurs, pas pour les clubs. Les mois de décembre et janvier en saison normale sont brutaux. »

Jürgen Klopp réclame aussi plus de dialogue avec les diffuseurs, alors qu'il conteste la programmation de certaines rencontres, notamment celle de 13h30 heure française (donc 12h30 heure anglaise). Une chose est certaine, Liverpool, s'il se bat pour le titre, ne pourra pas atteindre les sommets de points habituels en championnat. Interrogé sur la quête d'un nouveau titre et de la barre des 100 points en championnat, Klopp a répondu franchement : « désolé de dire ça, mais je m'en fous en ce moment. Il ne semble pas possible que quelqu'un obtienne 100 points ou plus. En cette saison ? Quatre semaines plus courtes ? Même quantité de matches ? Je ne pense pas que ce soit possible. Même 87 points, cela apparaît tellement loin ».

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires