Son début de saison canon à Leipzig, le PSG, son avenir, les Bleus : les confidences de Christopher Nkunku

Étincelant en ce début de saison en Bundesliga et en Ligue des Champions, Christopher Nkunku s'est longuement confié en Allemagne.

Christopher Nkunku sous le maillot du RB Leipzig
Christopher Nkunku sous le maillot du RB Leipzig ©Maxppp
La suite après cette publicité

Avec 9 buts et 3 passes décisives en 10 apparitions toutes compétitions confondues, Christopher Nkunku (23 ans) est l'un des joueurs les plus en vue de ce début de saison en Europe. Le milieu offensif du RB Leipzig est même considéré comme le joueur le plus important de l'effectif à l'heure actuelle par son nouveau coach Jesse Marsch. «C'est un grand compliment. Ce n'est pas une pression pour moi, après tout, on a choisi ce boulot, il y a de la pression ordinaire. Mais je ne me sens pas comme le joueur le plus important», a-t-il confié à Sport-Bild. Modeste, le natif de Lagny-sur-Marne n'en est pas moins sûr de sa force du moment.

«Oui je me sens fort. Surtout parce que j'ai eu une bonne préparation cet été. Il y a un an, nous n'avions pas eu de phase de préparation appropriée à cause de la pandémie de Corona et du Final 8 de la Ligue des Champions. Maintenant, je suis au top», a-t-il expliqué. Une bonne nouvelle avant de retrouver son club formateur, le Paris SG, la semaine prochaine en C1. «C'est comme un rituel : chaque année, on joue contre le PSG et c'est toujours un match spécial. Le Parc des Princes est spécial pour moi, c'était presque mon salon et les fans y sont de retour en ce moment. Après nos deux défaites, il est extrêmement important pour nous d'obtenir un bon résultat à Paris. Bien sûr, c'est une super équipe, mais nous ne devrions pas nous rabaisser. Nous avons une chance à Paris !», a-t-il lâché.

Les Bleus ? «Une motivation»

Une affiche qui sera une nouvelle fois l'occasion pour lui de se mettre en valeur alors que de nombreuses écuries, notamment en Premier League, commencent à le surveiller de près comme nous vous l'annoncions récemment. «Si je pensais aux autres clubs, on pourrait oublier tout de suite nos objectifs de la saison. (...) Je suis encore sous contrat jusqu'en 2024 et je me sens très bien à Leipzig», a-t-il envoyé, plutôt évasif, avant d'évoquer un possible avenir en Bleu.

«Le sélectionneur ne m'a pas encore appelé. Mais ce n'est pas grave. Je prends ça comme une motivation. J'enchaîne mes performances avec Leipzig et je sais que la porte de l'équipe nationale n'est jamais fermée. Si je continue comme ça, ça viendra probablement», a-t-il envoyé. Gagneur dans l'âme, Didier Deschamps appréciera sans doute ce discours résolument ambitieux et offensif. Du Christopher Nkunku dans le texte.

Plus d'infos

Commentaires