Indice UEFA : la France reprend la 5e place au Portugal

Forte d'une semaine plutôt positive sur la scène continentale, la France récupère la 5e place à l'indice UEFA, un rang qu'elle avait abandonné au Portugal le mois dernier. Mais méfiance, car outre les Lusitaniens, les Pays-Bas sont en embuscade à moyen terme.

Les Lyonnais ont gagné sur la pelouse des Glasgow Rangers
Les Lyonnais ont gagné sur la pelouse des Glasgow Rangers ©Maxppp

Même s'ils ont connu fortune diverse, cette première grande semaine européenne a été plutôt bonne pour nos clubs français. Sur nos 6 représentants à travers la Ligue des Champions, la Ligue Europa et la Ligue Europa Conférence, quatre ont fait match nul (PSG, LOSC, OM et Stade Rennais) et deux ont gagné (AS Monaco et OL). Conséquence directe, la France récupère la 5e place à l'indice UEFA, un rang qu'elle avait abandonné au Portugal à la fin août, après les derniers matches de barrages. L'élimination de Monaco pour accéder à la C1, ajoutée à la qualification de Benfica, avait été décisive.

La suite après cette publicité

C'est une très bonne nouvelle pour les clubs français, mais il ne faut pas oublier que la saison ne fait que démarrer et le classement peut encore bouger. Le faible écart avec le Portugal (45,081 contre 44,549) est là pour nous le rappeler. C'est à la fin de l'exercice que les choses compteront réellement. Car en cas de retour à la 6e place, la France aurait un billet en moins pour la prochaine Ligue Europa. Ainsi, le 5e de Ligue 1 cette saison n'irait pas en C3, où nous n'aurions plus qu'un seul représentant, mais en Ligue Europa Conférence avec cette fois deux clubs qualifiés (au lieu d’un actuellement). Inutile de préciser que la C4 rapporte moins de points...

De l'importance de tenir la 5e place

Sur le long terme, c'est à dire jusqu'à la saison 2023/2024, tenir cette 5e place à l'indice UEFA aura des conséquences encore plus importantes. À la rentrée 2024 arrive la réforme de la Ligue des Champions. La compétition engagerait 36 et non plus 32 équipes, comme c'est le cas actuellement. Or, la 5e place accorde trois tickets pour la C1 et une 4e en tours préliminaires. Les clubs français n'ont donc pas vraiment le choix et doivent monter leur niveau en coupes d'Europe sous peine de voir le Portugal, voir les Pays-Bas revenir à leur hauteur.

Les représentants lusitaniens ont souffert cette semaine sur la scène européenne. Le Sporting a été étrillé sur sa pelouse par l'Ajax, tandis que Porto et Benfica ont match nul en Ligue des Champions. Braga a perdu en Ligue Europa, alors que Paços de Ferreira et Santa Clara ont été éliminés en barrage de Ligue Europa Conférence. Plutôt une bonne nouvelle pour la France, forte de 6 équipes encore présentes, et qui prend un peu d'avance sur son concurrent direct pour cette saison. Pourvu que ça dure !

Attention aux Pays-Bas

Mais méfiance tout de même, comme nous le mentionnons plus haut, avec les Pays-Bas, actuellement 7e au classement. Ils vont enfin se débarrasser de leur débâcle de la saison 2017/2018 (2,9 points), une année qui fut très prolifique pour nos clubs (11,5 points). L'indice néerlandais ayant 10,5 points de retard sur la France, cet écart va inexorablement se réduire en mai prochain. À terme, les principaux concurrents ne seront pas uniquement Portugais, mais également hollandais. Point positif, les Bataves n'ont que 5 équipes en coupes d'Europe.

Le top 10 de l'indice UEFA :

    1. Angleterre 89,498 points (7 clubs toujours en lice sur 7 clubs qualifiés)
    1. Espagne 81,713 points (7/7)
    1. Italie 64,616 points (7/7)
    1. Allemagne 62,641 points (7/7)
    1. France 45,081 points (6/6)
    1. Portugal 44,549 points (4/6)
    1. Pays-Bas 34,900 points (5/5)
    1. Autriche 32,250 points (4/5)
    1. Ecosse 31,300 points (2/5)
    1. Russie 30,882 points (3/5)

Retrouvez le classement complet de l'indice UEFA ici.

Plus d'infos

Commentaires