Juventus : les débuts mitigés de Moïse Kean...

Après une belle saison au Paris Saint-Germain en prêt, Moïse Kean est revenu à Everton avant d'être de nouveau prêté à la Juventus, son club formateur. L'attaquant italien de 21 ans connaît pour le moment des débuts contrastés et les derniers évènements récents ne vont pas aider...

Moise Kean a inscrit son premier but à la Juve depuis son retour
Moise Kean a inscrit son premier but à la Juve depuis son retour ©Maxppp

Prêté deux ans à la Juventus par Everton contre 7 millions d'euros et une obligation d'achat de 28 millions d'euros sous certaines conditions, Moïse Kean (21 ans) voulait confirmer sa belle saison en prêt au Paris Saint-Germain. Brillant lors du dernier exercice, il avait inscrit 17 buts et réalisé 1 offrande en 41 matches sous la tunique francilienne. Compensant numériquement le départ de Cristiano Ronaldo vers Manchester United, le jeune attaquant transalpin arrivait avec une pression importante. Le natif de Vercelli assumait pleinement cela à son arrivée : «j'ai appris beaucoup de choses où que je sois, maintenant je suis là pour donner un gros coup de main à la Juventus. Remplacer Ronaldo n'est pas un fardeau, je ne ressens que la responsabilité de porter ce maillot. Je suis ici pour donner un grand coup de main à l'équipe, j'ai vécu beaucoup de bons moments, mais maintenant le passé ne compte plus, nous devons regarder vers l'avenir. J'ai trouvé une équipe très jeune, mais expérimentée, nous n'avons pas commencé du bon pied, mais je suis sûr que nous pouvons obtenir de grands résultats. Allegri m'a appris à toujours viser haut, à atteindre de grands buts.»

La suite après cette publicité

Les ambitions étaient présentées, désormais c'est le terrain qui allait servir de juge de paix. Doublure d'Alvaro Morata et devant composer avec la concurrence de Paulo Dybala, Federico Chiesa, Dejan Kulusevski et Federico Bernardeschi, celui qui compte 12 capes avec l'Italie pour 4 buts avait fort à faire pour jouer. Débutant comme remplaçant, il se montre vite intéressant au début de l'automne avec un but précieux contre Spezia (3-2) et une réalisation synonyme de victoire 1-0 contre l'AS Roma. Alors qu'on sent que la machine se met en marche, il manque cinq matches pour fatigue musculaire et met du temps à retrouver ses sensations. Contre Malmö le 8 décembre, il retrouve finalement le chemin des filets au bon moment puisque son but qui offre une victoire 1-0 permet à la Vecchia Signora de terminer en tête de son groupe de Ligue des Champions. Dans le même temps, Chelsea a été accroché par le Zenit (3-3) et cela a profité aux Transalpins.

Il monte en puissance, mais peut faire plus

Ayant encore du mal à s'imposer sur la durée et faisant preuve d'irrégularité, Moïse Kean est mieux depuis début décembre et tient peut-être son match référence contre Cagliari. Très actif dans le camp adverse, il a touché le poteau gauche de la tête suite à un centre de Juan Cuadrado avant finalement de marquer d'une tête croisée. Participant à la victoire 2-0 des siens qui ont permis à la Juventus de remonter à la cinquième place à mi-saison, le buteur transalpin affirme sa montée en puissance. Si bien que son coach Massimiliano Allegri n'a pas manqué de le féliciter. «Il est normal qu'avec un terrain ouvert devant lui, que Kean devienne un joueur très dangereux. Il peut jouer comme attaquant axial et il peut être dangereux surtout quand le jeu se déroule dans la zone de l'adversaire» a-t-il lâché avant de poursuivre...

«Aujourd'hui, il a bien travaillé en tant qu'ailier, mais c'est normal que dans une telle position il doit apprendre à mieux se déplacer. Mais je suis très content de lui. D'un point de vue technique, nous devons tous travailler pour nous améliorer, mais il a 20, 21 ans donc il doit travailler tous les jours et il va s'améliorer.» Confiant quant à l'évolution de son jeune joueur, Massimiliano Allegri entend bien l'aider à atteindre la maturité et lui permettre de retrouver ses sensations qu'il avait à Paris. Vu la dynamique récente, il y a de quoi être confiant. Auteur de trois buts en Serie A dans une équipe qui n'en a inscrit que 28 en 20 journées, Moïse Kean est conscient de pouvoir contribuer davantage à l'efficacité de la Vecchia Signora.

Contre Naples ce jeudi (1-1), l'attaquant italien n'est seulement rentré en jeu que pour les 15 dernières minutes de la rencontre. N'ayant peu de latitude pour s'exprimer, il a vécu un événement traumatisant puisqu'il a été victime d'actes racistes. Des cris de singes ont été proférés en provenance des tribunes. Quelque chose de grave qu'il avait déjà vécu contre Cagliari lors de son premier passage à la Juventus. De retour à la Juventus, Moïse Kean a connu de bonnes choses, mais surtout de terribles difficultés en quelques mois dont il n'en est pas la cause. Contre l'AS Roma ce dimanche, l'international transalpin tentera de nouveau de s'exprimer sur les terrains contre une équipe avec qui il a marqué en début de saison. À lui de tirer son épingle du jeu.

Plus d'infos

Commentaires